Ukraine : des pro-russes attaquent le siège de la police à Odessa

le
0
Ukraine : des pro-russes attaquent le siège de la police à Odessa
Ukraine : des pro-russes attaquent le siège de la police à Odessa

La fièvre ne retombe pas en Ukraine et en particulier à Odessa (sud-ouest), théâtre vendredi et samedi de violents affrontements entre pro-russes et partisans de Kiev. Plus de 2000 pro-russes ont lancé dimanche un assaut contre le siège de la police. Les assaillants, armés de gourdins, ont défoncé un premier portail avec deux camions en réclamant la libération de leurs camarades arrêtés vendredi après les heurts entre des pro-russes et partisans de l'Ukraine unie. Ces violences avaient entraîné un incendie criminel dans lequel ont péri une quarantaine de personnes, principalement des pro-russes.

Les policiers barricadés à l'intérieur de l'immeuble ont commencé à relâcher un par un les suspects arrêtés vendredi, qui ont été salués par la foule comme des «héros». «Bien joué!», ont crié les manifestants. Avant l'attaque, entre 2000 et 3000 personnes s'étaient rassemblées devant le siège de la police sous la pluie en criant «fascistes!» De nombreux policiers devant l'immeuble ont été frappés par des femmes à coups de parapluie.

L'armée ukrainienne poursuit son offensive dans les villes insurgés. Lougansk, Donetsk, Marioupol, Kostiantynivka... la nuit de samedi à dimanche s'est déroulée sous haute tension dans une série de villes de la province minière orientale du Donbass, frontalière de la Russie, qui regroupe les régions de Lougansk et Donetsk. Après «l'opération à Slaviansk et Kramatorsk (lancée vendredi matin, ndlr), nous allons mener une phase active de l'opération dans d'autres villes» contrôlées par les séparatistes, avait prévenu vendredi soir le secrétaire du Conseil de sécurité nationale et de défense.

De fait, près de Kostiantynivka, à environ 50 km au nord de Donetsk, un checkpoint tenu jusqu'à samedi par des insurgés armés et masqués était désert et réduit dimanche matin à l'état de cendres fumantes. L'armée ukrainienne a détruit plusieurs points de contrôle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant