Ukraine : des opposants sourds aux concessions

le
0

À Kiev, un nouveau bâtiment public a été occupé par les manifestants, malgré la promesse d'un nouveau gouvernement.

Une course s'est désormais engagée entre le président Viktor Ianoukovitch, qui tente de reprendre la main, et des événements qui persistent à lui échapper. Voici trois jours - en fait dès le lendemain de l'annonce des premières victimes des affrontements - que le chef de l'État accorde des concessions à l'opposition, sans qu'en face, la mobilisation ne baisse d'un iota. Pire, les barricades ne cessent de s'élever, faisant ressembler le centre de Kiev, chaque jour davantage, à un camp retranché. Un nouveau bâtiment public est tombé entre les mains des contestataires. Après le ministère de l'Agriculture, vendredi, c'est au tour de la «Maison de l'Ukraine», qui servait de base arrière aux forces de l'ordre, d'être occupée par les manifestants.

Man½uvre présidentielle

Dimanche matin, à coups de cocktails Molotov contre des lances ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant