Ukraine : des combats près de Marioupol exacerbent les tensions

le
0
Ukraine : des combats près de Marioupol exacerbent les tensions
Ukraine : des combats près de Marioupol exacerbent les tensions

L'application des accords signés à Minsk le 12 février semblait sur la bonne voie dimanche matin. Après avoir procédé à un échange de prisonniers, Kiev et les séparatistes avait annoncé le début du retrait des armes lourdes de la ligne du front. Mais à 21 heures, rien n'indiquait qu'il avait commencé.

De nouveaux combats ont eu lieu près de Marioupol, une ville très convoitée par les prorusses : sa prise permettrait de créer un pont terrestre avec la péninsule ukrainienne de Crimée annexée en mars par la Russie. «Ce matin, il y a eu deux attaques de chars près de Marioupol» et «les combats continuent», a déclaré à la mi-journée un porte-parole militaire ukrainien, Andriï Lyssenko. Il a également affirmé qu'un convoi militaire de l'armée russe - 50 camions chargés notamment de munitions, selon lui - avait pénétré en Ukraine.  Ces combats interviennent quelque jours après la prise par les rebelles de la ville stratégique de Debaltseve, dénoncée par Kiev et les Occidentaux comme une violation brutale du cessez-le-feu.

Le ministre des Affaires étrangères allemand, Frank-Walter Steinmeier, a mis en garde contre une avancée des séparatistes sur Marioupol, jugeant qu'elle constituerait une «violation claire des accords» de Minsk 2. Si ces derniers «n'étaient pas respectés, comme cela avait déjà été décidé avant, les sanctions seraient maintenues par l'UE et pourraient même être renforcées», a déclaré le secrétaire d'Etat français chargé des Affaires européennes, Harlem Désir.

Furieux après la prise de Debaltseve, Washington a déclaré déjà samedi réfléchir à des sanctions «graves» contre la Russie pour son comportement «extrêmement lâche» en Ukraine.

Attentat meurtrier contre une marche patriotique à Kharkiv

Autre signe d'une situation tendue, au moins deux personnes ont été tuées et une dizaine d'autres, blessées, par l'explosion d'un engin artisanal qui s'est produite ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant