Ukraine : des centaines de milliers de pro-européens réunis à Kiev

le
0
Ukraine : des centaines de milliers de pro-européens réunis à Kiev
Ukraine : des centaines de milliers de pro-européens réunis à Kiev

«Maïdan» est noire de monde. Des centaines de milliers de manifestants pro-européens convergent depuis dimanche matin à Kiev (Ukraine) sur cette place de l'Indépendance, surnommée ainsi depuis la révolution orange de 2004. Les protestataires seraient appelés à bloquer le quartier gouvernemental. D'après l'agence de presse russe Ria Novosti, des organisateurs auraient réclamé la formation d'une colonne de de 30.000 personnes, afin qu'elle se dirige vers les bâtiments gouvernementaux.

La foule ne cesse de grossir au fil des heures, les organisateurs évoquant jusqu'à un million de personnes présentes. La police ukrainienne parle, elle, de 50.000 manifestants. Les protestataires accusent le Président Ukrainien, Victor Ianoukovitch de «vendre» le pays à la Russie suite au refus d'un accord de libre-échange avec l'UE. Symbolique, le drapeau européen étoilé, devenu l'emblème de la protestation, se mêle aux nombreux drapeaux jaunes et bleus. Parmi les opposants au pouvoir, certains évoquent une «manifestation décisive», au terme d'une semaine d'occupation de la place Maïdan.

Pour Shaun Walker, correspondant du quotidien The Guardian, sur place, la foule à Maïdan est «désormais énorme et très difficile à estimer».

Huge crowd out now. I have no idea how to estimate numbers but its packed to almost-scary levels across the square pic.twitter.com/J2tUMmVvTu? Shaun Walker (@shaunwalker7) December 8, 2013

VIDEO. Ukraine : 200.000 pro-européens dans le centre de Kiev

Laurent Fabius va recevoir un leader de l'opposition ukrainienne

Mercredi prochain, le Chef de la diplomatie française recevra le champion de boxe Vitali Klitschko, l'un des leaders du mouvement d'opposition. Laurent Fabius a rappelé qu'il était «favorables à la signature d'un accord d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne". Et de lancer "Le président Victor Ianoukovitch n'en veut pas et donc maintenant c'est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant