Ukraine : des blindés russes ont franchi la frontière

le
18
Ukraine : des blindés russes ont franchi la frontière
Ukraine : des blindés russes ont franchi la frontière

La tension monte encore d'un cran ce vendredi en Ukraine. De Kiev, le président Porochenko a annoncé au Premier ministre britannique, que son artillerie a en parti détruit des blindés russes, entrés illégalement a priori jeudi. Par ailleurs, les gardes-frontières ukrainiens se tenaient prêts ce vendredi, à inspecter les quelques 300 camions du convoi humanitaire russe qui fait polémique.

Une grande partie des blindés russes serait détruite. Des tirs d'artillerie de l'armée ukrainienne ont «détruit» en grande partie une colonne de véhicules blindés de transport de troupes qui a pénétré, selon Kiev, dans l'est de l'Ukraine depuis la Russie dans la soirée de jeudi. C'est ce qu'a indiqué le président ukrainien Petro Porochenko par téléphone au Premier ministre britannique David Cameron.

«Une action appropriée a été menée contre cette colonne et une partie de cette colonne n'existe plus. Elle a été détruite», a également assuré le porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko. L'ambassadeur de Russie au Royaume-Uni, Alexander Iakovenko, a été convoqué au ministère britannique des Affaires étrangères pour «clarifier les informations sur une incursion militaire russe en Ukraine», a indiqué vendredi le ministère britannique des Affaires étrangères.

Les Ukrainiens prêts à inspecter le convoi russe au poste-frontière de Donetsk. Contrairement à des informations données plus tôt dans la journée par un porte-parole militaire ukrainien, l'inspection des camions du convoi humanitaire russe par les douaniers ukrainiens n'a pas commencé, assure un responsable de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération européenne). «Aucun camion n'est arrivé au poste-frontière de Donetsk.» Le convoi humanitaire russe destiné aux populations de l'Est de l'Ukraine, était toujours stationné en début d'après-midi à une trentaine de kilomètres de Donetsk.

La cargaison de dix camions dévoilée aux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le vendredi 29 aout 2014 à 07:38

    Les camions sont rentré et re inspecte par les douanier ukrainien. Mais mucius va expliquer sue en fait c'est un trafic de camion. )))))

  • Berg690 le samedi 16 aout 2014 à 17:56

    http://allainjules.com/2014/08/16/ukraine-delirium-tremens-les-perpetuels-et-dangereux-mensonges-de-kiev-et-washington/

  • Berg690 le samedi 16 aout 2014 à 16:54

    Des remarques classiques de conspirationnistes les camions sont remplis d'armes et de soldats et puis non ils sont a moitié vides. Même s'il y en avait, elles seraient truquée ,Oui mais il n'y en a pas! Allez vous rhabiller.

  • mucius le samedi 16 aout 2014 à 09:41

    sasoon veut des photos. Même s'il y en avait, elles seraient truquées, ou alors prises en Russie ou ailleurs. Ou alors comment se fait-il qu'ils les ont publiées si tard ou si tôt? etc etc... Des remarques classiques de conspirationnistes...

  • mucius le samedi 16 aout 2014 à 09:39

    De nombreux camions de la soi-disant aide humanitaire russe sont quasiment vides! http://www.nytimes.com/2014/08/16/world/europe/some-russian-aid-trucks-are-nearly-empty-reporters-find.html?hp&action=click&pgtype=Homepage&module=first-column-region&region=top-news&WT.nav=top-news&_r=0

  • v.sasoon le vendredi 15 aout 2014 à 21:02

    http://www.nationspresse.info/mondialisme/atlantisme/ukraine-donbass-ca-va-mal-pour-kiev

  • v.sasoon le vendredi 15 aout 2014 à 18:37

    C'est du pipo , aucune photo, du pur conditionnel

  • M6445098 le vendredi 15 aout 2014 à 17:53

    toutes ces "informations" ou désinformations sont-elles vérifiables?

  • opelin le vendredi 15 aout 2014 à 17:20

    On dira ce qu'on voudra, mais les dictatures ont l'avantage de la stabilité. A vouloir imposer la démocratie partout l'occident a répandu le chaos sur tous les continents.

  • perkele le vendredi 15 aout 2014 à 15:26

    les camions montrés aux journalistes étaient à moitié vide ... ils gardaient de la place pour autre chose ou bien ils venaient vite fait de décharger le plus compromettant ?