Ukraine-Berlin refuse de dire que l'accord de Minsk est mort

le
0

BERLIN, 18 février (Reuters) - L'Allemagne a condamné mercredi l'offensive militaire des séparatistes pro-russes pour s'emparer de la ville de Debaltseve dans l'Est ukrainien, la qualifiant de claire violation du cessez-le feu conclu jeudi dernier à Minsk, tout en estimant qu'il était trop tôt pour dire que les accords de paix conclu dans la capitale biélorusse étaient globalement morts. Lors de son point de presse, le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel, Steffen Seibert, a déclaré que l'Europe était prête à présenter de nouvelles sanctions contre la Russie, tout en disant clairement que cela dépendrait de la suite des événements sur le terrain en Ukraine. "Il y a une violation massive du cessez-le-feu qui a pris effet dimanche", a déclaré Steffen Seibert, tout en notant qu'il était trop tôt pour dire si l'accord de paix de Minsk était un échec. "Il a été gravement porté atteinte aux espoirs suscité par l'accord de Minsk. Nous devons pousser pour la mise en oeuvre de l'ensemble des mesures. Nous considérons la résolution des Nations unies comme une impulsion dans cette direction et, dans les jours qui viennent, nous travaillerons avec les possibilités que nous avons", a déclaré Steffen Seibert. Le Conseil de sécurité des Nations unies a appelé mardi tous les belligérants à cesser les combats immédiatement et à se conformer aux engagements pris à Minsk. ID:nL5N0VR4NA (Noah Barkin et Madeline Chambers; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant