Ukraine-Au moins dix morts dans un bombardement à Donetsk

le
0

(Précisions, contexte) DONETSK, Ukraine, 1er octobre (Reuters) - Des obus sont tombés dans la cour de récréation d'une école et ont détruit une fourgonnette mercredi à Donetsk, faisant au moins dix morts et neuf blessés, annoncent les autorités de cette ville de l'est de l'Ukraine contrôlée par les séparatistes. Aucun enfant de l'école N°57 n'a été tué mais un enseignant et un parent d'élève figurent parmi les morts, ont rapporté des témoins. Des journalistes de Reuters présents sur place ont vu dans l'école les corps de trois adultes. Ils ont dénombré six autres cadavres dans les rues du voisinage, notamment à bord d'un véhicule incendié. Séparatistes et gouvernementaux se sont mutuellement accusés d'être responsables de ce bombardement, alors qu'un cessez-le-feu est théoriquement en vigueur depuis le 5 septembre. Lundi et mardi, neuf soldats ukrainiens ont été tués dans des affrontements avec les rebelles. Les journalistes de Reuters ont vu trois corps sans vie et deux cratères d'obus dans la cour de l'école et dans la rue, à quelques kilomètres de l'aéroport, dont les insurgés tentent depuis plusieurs jours de reprendre le contrôle. A l'intérieur de l'école, ils ont vu deux corps et dans la rue le cadavre d'un insurgé en tenue de camouflage. Près de l'école, deux corps carbonisés se trouvaient à l'intérieur de la fourgonnette incendiée, deux autres sur le trottoir et encore deux autres sur la chaussée, à une vingtaine de mètres plus loin. Les séparatistes ont précisé que deux corps avaient auparavant été emportés. Selon un chef militaire rebelle, Viktor Khaliava, qui a dénoncé "une attaque délibérée", l'école a été atteinte par cinq roquettes Ouragan tirées par les forces gouvernementales ukrainiennes. Les autorités municipales, pour leur part, ont mis en cause les combattants séparatistes de la "République populaire de Donetsk". (Maria Tsvetkova; Danielle Rouquié et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant