Ukraine : 34 civils tués en 24 heures dans la région de Donetsk

le
0
Ukraine : 34 civils tués en 24 heures dans la région de Donetsk
Ukraine : 34 civils tués en 24 heures dans la région de Donetsk

L'est de l'Ukraine est toujours en proie à de violents combats ce mercredi entre l'armée ukrainienne et les séparatistes prorusses. Kiev cherche toujours à couper de la frontière russe les zones sous contrôle des rebelles pour éviter que les séparatistes ne soient approvisionnés grâce aux armes et aux hommes en provenance de Moscou.

Des dizaines de civils tués dans la région de Donetsk. Le bilan humain est lourd dans ce bastion prorusse assiégé par l'armée ukrainienne. Ces dernières 24 heures, 34 civils ont été tués et 29 autres blessés selon l'armée ukrainienne, qui a également annoncé la mort de 9 de ses soldats. A Donetsk même, des bombardements ont de nouveau été entendus dans les faubourgs de la ville ce mercredi matin. 

Les bombardements se poursuivent aussi à Makiïvka, une ville jouxtant Donetsk. «Les tirs ont commencé à 5H30 ce matin. J'ai mis mes chaussures et je me suis dirigée vers la porte quand j'ai été projetée par le souffle de l'explosion», témoigne Maria, 81 ans. Les combats continuent également pour le contrôle de la localité d'Ilovaïsk. Selon un communiqué de la Garde nationale. l'armée ukrainienne a repris la plus grande partie de cette ville de 16 000 habitants aux insurgés et située à 29 kilomètres à l'est de Donetsk, , 

L'eau bientôt rétablie à Donetsk . Dans Donetsk même, l'eau courante est en passe d'être rétablie après deux jours de pénurie suite à l'endommagement d'une ligne électrique approvisionnant la principale usine d'assainissement. Les équipes de maintenance «ne sont parvenues qu'aujourd'hui à identifier les dommages et à rétablir la ligne», dont l'accès était jusque-là impossible en raison des combats, a indiqué la municipalité. Malgré les annonces de la mairie, les habitants se déplacent encore avec de grands bidons d'eau dans les rues quasi désertes de la ville. 

Le convoi russe toujours aux portes de l'Ukraine . Pour la septième ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant