Ukraine : 300 paras américains viennent entraîner la Garde nationale

le
0
Ukraine : 300 paras américains viennent entraîner la Garde nationale
Ukraine : 300 paras américains viennent entraîner la Garde nationale

Environ 300 parachutistes américains sont arrivés en Ukraine pour entraîner des soldats de la Garde nationale ukrainienne lors de manoeuvres dans l'ouest du pays. Ils appartiennent à la 173e brigade aéroportée et sont arrivés à Iavoriv, dans la région de Lviv, près de la frontière polonaise. Ils s'apprêtent à entraîner 900 soldats de la Garde nationale ukrainienne, a annoncé l'armée américaine sur son site. La réponse de la Russie, qui accuse les Américains d'avoir été à l'origine de la contestation du Maïdan ayant entraîné la chute du régime prorusse en Ukraine ne s'est pas fait attendre. «La présence de spécialistes d'un pays tiers ne facilite pas le règlement du conflit et la création d'une bonne atmosphère mais au contraire déstabilise sérieusement la situation», a estimé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par l'agence Ria Novosti.

La Garde nationale ukrainienne, subordonnée au ministère de l'Intérieur, est composée notamment de volontaires ayant fait partie des milices d'autodéfense du Maïdan, mouvement de contestation proeuropéenne dans le centre de Kiev réprimé dans le sang en février 2014.

Apprendre les techniques de combat

L'entraînement est censé durer six mois, et une rotation des instructeurs américains est prévue tous les deux mois, selon le communiqué.

Les soldats américains ont pour objectif d'apprendre aux soldats ukrainiens non seulement les techniques de combat, mais aussi d'«entretenir et renforcer le professionnalisme et le savoir-faire du personnel militaire», a déclaré le commandant Jose Mendez, cité dans le communiqué.

La destitution du président ukrainien prorusse Viktor Ianoukovitch en février 2014 a été suivie par l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Russie moins d'un mois plus tard, puis par un conflit armé dans l'Est séparatiste qui a fait plus de 6.000 morts en onze mois.

Kiev et les Occidentaux accusent la Russie d'armer ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant