Ukraine : 15 soldats ukrainiens tués en 24 heures dans l'Est

le
0
Ukraine : 15 soldats ukrainiens tués en 24 heures dans l'Est
Ukraine : 15 soldats ukrainiens tués en 24 heures dans l'Est

A deux jours du sommet de l'Otan qui se tiendra au Pays de Galles, les séparatistes pro-russes reprennent la main sur le terrain dans l'est de l'Ukraine. Lundi, ils ont repoussé les forces loyalistes ukrainiennes qui tentaient de prendre l'aéroport de Lougansk. A Donetsk, les forces ukrainiennes occupent toujours le terminal de l'aéroport selon des journalistes sur place, mais la pression des séparatistes pro-russes se fait de plus en plus forte.

Selon le porte-parole militaire ukrainien, Andriï Lyssenko, quinze soldats ukrainiens ont été tués dans les combats se déroulant dans le sud-est de la région de Donetsk. 49 militaires ont également été blessés. Dans cette région, le service de presse de l'opération militaire ukrainienne assure que «l'on observe des combattants rebelles et des troupes régulières de l'armée russe».

La Russie dit réagir à une «menace» de l'Otan Dans un entretien à l'agence russe Ria Novosti, Mikhaïl Popov, le secrétaire adjoint du Conseil de Sécurité russe, a annoncé que la Russie opérerait un «ajustement» d'ici à la fin de l'année de sa doctrine militaire pour prendre en compte l'apparition de nouvelles «menaces».

Parmi celles-ci, la réaction occidentale à la situation en Ukraine : «Je n'ai aucun doute sur le fait que le rapprochement de l'infrastructure militaire des pays membres de l'Otan des frontières de notre pays, y compris par l'élargissement du bloc, aura sa place parmi les menaces militaires extérieures.»

Ces propos font écho aux projets de l'Alliance atlantique d'adopter lors de son sommet de jeudi et vendredi un plan de réactivité, en réponse à l'attitude de la Russie dans la crise ukrainienne, perçue comme une menace directe par certains membres (Etats baltes, Pologne, Roumanie, Bulgarie). «Tous les faits témoignent de la volonté des autorités des Etats-Unis et de l'Otan de poursuivre leur politique de détérioration des relations avec la Russie», a ajouté ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant