Ugo Mola : " J'ai la chance d'avoir un effectif de vieux qui a envie de transmettre "

le
0
Ugo Mola : " J'ai la chance d'avoir un effectif de vieux qui a envie de transmettre "
Ugo Mola : " J'ai la chance d'avoir un effectif de vieux qui a envie de transmettre "

Très satisfait de la victoire de son équipe contre Toulon, l'entraîneur de Toulouse Ugo Mola n'a pas manqué d'adresser un petit tacle aux journalistes qui avaient critiqué son équipe après l'élimination en Champions Cup.

Ugo Mola, votre équipe est en tête du Top 14 après onze journées, c’est une satisfaction ?
C’est complément anecdotique parce qu’on est à la onzième journée et ce qui compte pour moi, le club, les joueurs, c’est d’être dans les six au moment où ça comptera. C’est toujours agréable d’être en tête après onze journées, mais c’est anecdotique. Les compétitions s’enchaînent, et peut-être que les congés ont peut-être un peu plus pénalisé les Toulonnais que nous. Je reviens une fois de plus sur la qualité de notre engagement, l’envie de bien faire. On a été un petit peu inhibé au début du match, ce qui me pose souci. Il ne faudra pas qu’on reste trop longtemps ou trop souvent inhibé dans ce genre de rencontres contre des gros adversaires. Mais on a joué notre rugby en seconde mi-temps. On a vu que des jeunes joueurs du Stade Toulousain étaient ultra-performants. Je suis très content de leur prestation. Comme quoi, il y aura un nouveau Stade Toulousain dans les semaines, les mois, les années qui arrivent (sourires), car c’est la vie d’un club de sport et de rugby.

La charnière Doussain-Bézy a été excellente...
La charnière - française, juste pour info - a vraiment réalisé une très belle performance, hormis un jeu au pied ma dosé de Jean-Marc dans une situation de domination. Je crois qu’on a donné de la matière à notre sélectionneur favori, puisque vous avez une ligne de trois-quarts 100% française qui a débuté (Palisson, Fritz, Fickou, Clerc), et qui a été capable de faire une bonne prestation, même s’il y avait des joueurs apparemment vieillissants (sourires). Les vieux sont toujours intéressants dès l’instant qu’ils sont capables de transmettre. Un vieux, il est compliqué quand il n’a plus envie de transmettre. Moi, j’ai la chance d’avoir un effectif de vieux, comme vous l’avez qualifié (il s’adresse à un journaliste), qui a envie de transmettre. Comme ça tombe bien, on a une génération qui a envie d’apprendre, mais il faudra du temps. On ne va s’emballer, se prendre pour d’autres, car dès que tu t’emballes un peu, tu la reprends vite en pleine figure. Ce n’est qu’un match, un chouette match, et je ne voulais pas être le chat noir de la série au Stadium.

Cette victoire est en tout cas une belle revanche après l’élimination en Champions Cup...
J’ai bien aimé, durant les quinze jours qu’on vient de vivre, les enseignements qui ont été tirés par certains d’entre vous. Comme quoi, dans le rugby, il faut savoir faire preuve de patience, d’humilité. Ce soir, on a fait preuve de beaucoup de patience, d’humilité. On n’a sûrement pas joué la meilleure équipe de Toulon. Pour moi, la vraie clôture de la phase aller, ce sera dimanche soir au Stade Français. Donc on va profiter, car c’est toujours bien de prendre cinq points contre Toulon, mais on ne va pas s’emballer. Je vais vous laisser le temps d’analyser la prestation du soir et le reste de nos prestations.

Il y a quand même eu une grosse différence entre le match de ce soir et celui contre l’Ulster...
Chaque match est différent. Il faut savoir raison garder quand ça ne va pas, et ne pas s’emballer quand ça va bien, comme ce soir. Le discours d’avant-match était de dire qu’il me semblait important d’être fier de porter ce maillot et de jouer dans cette enceinte devant notre public, mais qu’on devait être humble au regard de l’adversaire du soir, qui est l’équipe la plus performante quand elle le décide. Relativisons un peu cette victoire. Mais ma concentration est déjà sur le Stade Français, car ils ont loupé leur match à Oyonnax, et on va avoir droit à une grosse entame de nos amis parisiens. Il faut féliciter les gars qui ont été à la hauteur ce soir, mais ce n’est qu’une étape, passons à autre chose.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant