Ugo Gostisbehere : "Le ballon est rond partout"

le
0
Ugo Gostisbehere : "Le ballon est rond partout"
Ugo Gostisbehere : "Le ballon est rond partout"

En fin de contrat à Bordeaux en juin 2014, Ugo Gostisbehere a choisi l'exil à l'étranger pour percer. Destination la Corée du Sud. De retour aujourd'hui en France, à Trélissac, le défenseur raconte sa Corée.

Ugo, comment tu t'es retrouvé en Corée du Sud ?? J'étais en fin de contrat avec la CFA des Girondins de Bordeaux l'été dernier. Mon agent cherchait à droite à gauche et il n'y avait vraiment rien d'intéressant en France. Il m'a proposé un challenge là-bas en troisième division, dans l'optique, si tout se passait bien, d'obtenir un contrat professionnel en première ou deuxième division. Et tout ça, sur la dernière partie de saison car les Championnats sont décalés. Donc c'était pour terminer le championnat sud-coréen de juillet à décembre. Vu que j'avais vraiment rien d'intéressant en France, j'ai tenté le coup et je me suis retrouvé là-bas. J'avais des contacts en CFA. Autant tenter. J'avais 22 ans, c'était maintenant ou jamais pour tenter. Plus on avance en âge dans le foot, plus c'est compliqué. 22 ans dans le foot, c'est malheureux à dire, mais c'est déjà plus tout jeune.
??Comment était le niveau là-bas ? Tu survolais tout ? ?C'était de la troisième division, du National. Le niveau là-bas, c'est difficile de le comparer car en France, je n'ai connu que le championnat de CFA. La Ligue 2, le National, je ne connais pas du tout. Ça n'allait pas trop vite pour moi en tout cas (rires). Au bout d'une semaine, il y avait déjà un match donc j'étais un peu court physiquement donc j'ai commencé sur le banc et je suis entré à la mi-temps. Suite à ça, il restait douze matches à jouer et je les ai tous joués comme titulaire. Ça s'est bien passé, je m'en suis sorti.
Quand ton agent t'a parlé de la Corée du Sud, tu t'es dit quoi ? ?Ma première réaction ? Que c'était à l'autre bout du monde. Je vais pas te cacher que ça m'a fait peur. C'est l'inconnu. Et ça s'est fait tellement vite que j'ai pas eu le temps finalement de gamberger. On m'en a parlé un vendredi, j'ai dû donner ma réponse le mardi et je décollais le mardi. En quatre jours, ça s'est fait. J'ai vu que mon entourage était plutôt pour, ma copine était pour, mes amis, ma famille. Tout le monde m'a motivé donc j'ai pas trop réfléchi et j'ai foncé. A la base, je partais pour 4 mois et demi, 5 mois donc je savais que si ça se passait mal ce n'était pas trop long.??
Comment tu t'es renseigné sur le club avant de signer ??




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant