UFG-LFP poursuit sa mutation

le
0
(NEWSManagers.com) - Deux ans après le rapprochement avec La Française des Placements, le groupe UFG-LFP tire un bilan très positif de l'opération et reste fixé sur ses objectifs. Après la mise en place en 2010 du nouveau dispositif avec le développement de partenariats stratégiques et des premiers jalons du déploiement à l'international, le groupe entend faire de 2011-2012 des années de concrétisation du business model, axé sur la gestion privée et l'international, a souligné le président du directoire d'UFG-LFP, Xavier Lépine à l'occasion d'un point de presse.


UFG-LFP, dont la collecte nette long terme (hors 800 millions de rachats sur le monétaire) s'est élevée l'an dernier à près de 2 milliards d'euros pour des encours qui dépassent les 35 milliards d'euros, souhaite devenir un leader européen parmi les asset managers multi-spécialistes. " Les clients on besoin de spécialistes. Nous ne prétendons pas tout faire mais nous devons bien faire ce que nous faisons" , a lancé Xavier Lépine.


Ce qui devrait se traduire par la concentration sur certains segments de clientèle et certaines expertises. A savoir les expertises historiques que sont les taux (18 milliards d'euros d'encours) ou la gestion diversifiée (5,7 milliards) mais également la montée en puissance de nouveaux savoir-faire dans les actions (1,6 milliard) et la performance absolue (300 millions d'euros). Dans l'immobilier, dont les encours s'élèvent désormais à 5,8 milliards d'euros, le groupe veut se concentrer sur la gestion pour compte de tiers et envisage de déléguer à Nexity les activités de property management dans le cadre d'un partenariat dans lequel UFG-LFP serait minoritaire.


A l'international, le plan de développement à partir de la plate-forme administrative du Luxembourg va se poursuivre tambour battant au cours des prochains mois. Plusieurs recrutements et un projet de partenariat de distribution en Allemagne avec Klimek Advisors devraient intervenir qui feront passer les effectifs de 19 personnes actuellement, à au moins 22 (12 commerciaux et 10 personnes en support) avant la fin de l'année. Les encours à l'international pourraient représenter 5% des actifs totaux sous gestion dans les deux à trois ans contre 800 millions d'euros aujourd'hui.


Enfin, le groupe relève qu'il fait partie des gérants les plus reconnus à la fois par la clientèle des institutionnels et des prescripteurs mais veut encore peaufiner son image et envisage très sérieusement de changer de nom?


info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant