UFC-Que Choisir : du gaz à prix imbattables

le
3
L'association de consommateurs a lancé un appel d'offres pour sélectionner des offres tarifaires susceptibles de rivaliser avec les prix réglementés du gaz proposés par GDF Suez.

Grande première dans l'énergie en France: une association de consommateurs, l'UFC-Que Choisir en l'occurrence, a lancé un appel d'offres pour sélectionner des offres tarifaires susceptibles de rivaliser avec les prix réglementés du gaz proposés par GDF Suez. Les résultats seront connus mardi en même temps que l'ouverture d'un site Internet au nom évocateur: «Opération gaz moins cher». Le but est que le consommateur puisse souscrire à l'offre retenue par l'UFC-Que Choisir - avec un mois et demi pour se décider - dans le cadre d'un mouvement collectif: tous les nouveaux inscrits changeront de fournisseur le même jour.

Selon Europe 1, l'offre retenue par l'association de consommateur - qui gère ensuite toutes les démarches de souscription - permet de bénéficier d'une remise de 13 à 15% par rapport aux tarifs réglementés, soit une économie de 156 euros sur la facture moyenne annuelle d'un foyer se chauffant au gaz.

Le Belge Lampiris pourrait être l'opérateur sélectionné

Quel est l'opérateur qui a finalement été sélectionné par l'association de consommateurs? Selon nos informations, ce pourrait être le belge Lampiris, qui a obtenu à l'été 2011 l'autorisation de fournir du gaz naturel sur le territoire français.

Dans l'entourage de GDF Suez, on se montre volontiers serein face à cette offensive. L'opérateur rappelle qu'il propose déjà des tarifs à prix fixe sur deux ou trois ans, presque équivalents aux prix réglementés. Il n'est pas exclu que l'opérateur se rapproche des prix de l'association de consommateurs. UFC-Que Choisir pourra dire alors qu'elle a fait baisser les prix du gaz! Dans tous les cas de figure, l'association aura déclenché une guerre du gaz qui tourne à l'avantage du consommateur.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nicog le mardi 15 oct 2013 à 11:00

    Si on suivait le vrai prix du gaz international, alors le prix serait divisé par trois. Il est là le scandale.

  • sidelcr le mardi 15 oct 2013 à 10:00

    C'est bien , le problème est qu'ils ont tjrs au moins un train de retard . Ils seraient plus crédibles si ils décoinçaient immédiatement pas avec des années de retard .

  • jlgi le mardi 15 oct 2013 à 09:57

    Il y a encore des associations qui s'occupent vraiment des consommateurs! Merci!