UFC-Que Choisir attaque Free sur la qualité de son service 3G

le
2
UFC-QUE CHOISIR PORTE PLAINTE CONTRE FREE AU SUJET DE LA QUALITÉ DE SON SERVICE 3G
UFC-QUE CHOISIR PORTE PLAINTE CONTRE FREE AU SUJET DE LA QUALITÉ DE SON SERVICE 3G

PARIS (Reuters) - L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé jeudi avoir déposé une plainte contre Free (Iliad) pour pratique commerciale trompeuse, après avoir constaté d'importants dysfonctionnements du service 3G de l'opérateur mobile.

"Nous avons reçu de façon continue depuis avril des plaintes spontanées de la part des consommateurs", a expliqué à la presse Alain Bazot, président de l'association.

UFC-Que Choisir, qui se réfère aux résultats d'une étude réalisée à sa demande par un cabinet indépendant, estime que les utilisateurs des services Free sont confrontés à "des problèmes récurrents".

"Nous sommes stupéfaits du décalage observé entre le service promis par Free et la réalité telle que nous avons pu la mesurer (...), c'est pourquoi nous avons déposé une plainte contre Free", a ajouté Alain Bazot.

Les tests réalisés montrent notamment des défaillances lors des téléchargements de vidéos, de musique et d'applications, principalement sur le réseau en itinérance de Free, fourni par France Télécom-Orange dans les régions où l'opérateur ne possède pas les infrastructures nécessaires.

Les résultats de l'étude soulignent une hausse du taux de non-qualité (TNQ) -qui mesure les défaillances du service- lorsque le débit augmente. "Cela est très anormal, explique Edouard Barrero, directeur du département des études de l'association. Normalement, on constate au contraire que ce taux diminue avec l'augmentation du débit".

UFC-Que choisir accuse donc Free de décourager la consommation de données des utilisateurs pour éviter de payer un prix trop élevé à Orange, intéressé économiquement à la quantité de trafic consommé par les clients de Free.

"Le low-cost a toute sa place à condition qu'il ne soit pas synonyme d'un service rendu au rabais, au détriment de la qualité", a conclu Alain Bazot, rappelant que l'association avait soutenu l'attribution d'une quatrième licence sur le marché mobile français.

Cette étude a été réalisée en Ile-de-France, à Lille et à Toulouse, un an après l'entrée du quatrième opérateur sur le marché français du mobile.

L'association a en outre demandé une nouvelle fois la création d'un observatoire indépendant sur la qualité des services de téléphonie mobile.

Catherine Monin, édité par Gilles Guillaume

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • baljo le jeudi 17 jan 2013 à 15:02

    Pour moi tout va bien Merci FREE! pour 2€ j'en ai pour mon argent.

  • M8362198 le jeudi 17 jan 2013 à 13:56

    S il n y avait que çà! J ai du renvoyer ma freebox à peine reçue car la connection était impossible à réaliser! Aprés contact avec un technicien à 2reprises, tout contact a ensuite été impossible. De plus malgré promesse de régulariser le problème sous huitaine rien n a été fait au bout de 20 jours...