UE : un pas vers l'interdiction aérienne

le
0
Lors du sommet européen de vendredi, les Vingt-Sept se prononceront sur l'ouverture des hostilités envers le régime de Kadhafi. Avec l'éventuel recours à une interdiction aérienne.

Les plans se trament à l'Otan, la légitimité revient au Conseil de sécurité de l'ONU, le dénouement dépendra de l'attitude de Kadhafi. Venu trop tard ou trop tôt au dire de participants, le sommet européen que les Vingt-Sept consacreront vendredi à la Libye et aux révoltes arabes se présente déjà comme un exercice politique de haute voltige.

Les priorités affichées des Occidentaux tiennent du casse-tête. Il s'agit de faciliter la chute du Guide libyen, sans blesser la fierté des Arabes, ni enfreindre la légalité internationale, ni déstabiliser la rive sud de la Méditerranée. Le glissement des échéances est venu ajouter à l'absence de prises sur la situation. Le régime Kadhafi résiste mieux qu'escompté à la révolte. Quant à ses voisins, ils attendront le lendemain du rendez-vous européen pour dire si oui ou non la Ligue arabe apporte son soutien à une zone d'interdiction au-dessus de la Libye.

«Chaque jour qui passe vient compliquer la donne, ajouter aux

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant