UE-Un ministre GB reproche à ses collègues de jouer sur les peurs

le
0
    LONDRES, 19 avril (Reuters) - Le ministre britannique de la 
Justice, Michael Gove, a accusé mardi ses collègues du 
gouvernement d'infantiliser les électeurs et de chercher à les 
effrayer pour qu'ils votent en faveur du maintien dans l'Union 
européenne lors du référendum du 23 juin. 
    Il s'en est pris dans un discours aux partisans du maintien 
dans l'UE, parmi lesquels des ministres de premier plan et a 
critiqué un rapport présenté lundi par le ministre des Finances 
George Osborne, qui a déclaré qu'une sortie de l'UE ("Brexit") 
coûterait au contribuable plusieurs milliers de livres par an et 
nuirait au financement des services publics. 
    "Ceux qui mènent la campagne pour le maintien(...) prennent 
nos concitoyens pour des enfants, que l'on peut obliger à obéir 
en leur faisant peur, en leur faisant apparaître de nouveaux 
monstres nuit après nuit(...)", a dit le ministre à ses 
partisans et à la presse. 
    Il a tourné en dérision les partisans du maintien dans l'UE, 
emmenés par David Cameron, qui ont laissé entendre que les 
footballeurs étrangers joueraient de moins en moins dans les 
équipes britanniques, qu'il y aurait des coupures d'électricité 
et que la City de Londres perdrait de son influence. 
    "En votant pour le maintien dans l'UE(...), nous décidons de 
devenir un otage enfermé dans le coffre d'une voiture conduite 
par d'autres, vers un lieu et à un rythme que nous ne 
choisissons pas", a dit Gove. 
 
 (Elizabeth Piper; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant