UE : un calendrier chargé pour des «décisions durables»

le
0
DÉCRYPTAGE - François Hollande et Angela Merkel veulent s'assurer du succès du Conseil européen des 18-19 octobre et de la mise en ?uvre des décisions prises au dernier sommet de la fin juin.

La visite à Madrid du président français, qui ira mardi à Rome et sera suivi la semaine prochaine dans la capitale espagnole par la chancelière allemande, obéissait à ces deux objectifs. L'escapade chinoise de Mme Merkel aussi, puisqu'au-delà de la défense des intérêts commerciaux de l'Allemagne, il s'est agi à Pékin de calmer les inquiétudes de la Chine à propos de l'avenir de la zone euro.

Le dossier grec, déjà «traité» lors des visites à Paris et Berlin d'Antonis Samaras, reste prioritaire dans la mesure où les rumeurs d'une sortie d'Athènes de la zone euro, parfois entretenues en Allemagne, ont des répercussions néfastes pour l'Espagne et l'Italie, mais aussi pour la croissance dans tous les pays de la zone euro. François Hollande et Mariano Rajoy ont donc rappelé à Madrid, et Angela Merkel à Pékin, «l'irréversibilité» de l'euro.

À Madrid, le président français a insisté pour que le rendez-vous européen d'octobre prenne des «décisions durabl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant