UE-Un appel d'urgence sur les voitures dès 2018

le
1

STRASBOURG, 28 avril (Reuters) - Le Parlement européen a donné son feu vert mardi à l'eCall, un système d'alerte automatique des services d'urgence qui sera installé sur les voitures et petits utilitaires à partir de 2018. Ce dispositif embarqué a déjà fait l'objet d'un accord entre les Etats membres. Il bénéficie du soutien de l'industrie automobile, qui y voit une opportunité pour développer de nouveaux services dans le cadre du "véhicule connecté" de demain. Les données transmises au 112, le numéro européen d'urgence, grâce aux technologies de télécommunications mobiles, pourraient concerner la catégorie du véhicule, sa localisation, le type de carburant ou le nombre de ceintures bouclées, indice pour les services de secours du nombre de passagers. Le règlement adopté à Strasbourg fixe un certain nombre de garanties concernant la protection des données personnelles. Celles-ci ne pourront être utilisées que pour traiter les situations d'urgence et seront ensuite effacées. Certains eurodéputés auraient cependant souhaité que l'eCall reste facultatif et que sa mise en service puisse être commandée par le conducteur. "Ces données ne seront pas transmises mais elles seront stockées. Il ne faut pas ouvrir la boîte de Pandore", a estimé Jan Philipp Albrecht, eurodéputé vert allemand. En proposant ce règlement, la Commission européenne rappelait que les routes de l'UE avaient enregistré 1,1 million d'accidents en 2011, occasionnant 30.000 tués et plus de 1,5 million de blessés. Selon ses évaluations, l'alerte précoce du 112 permettrait un gain de 40% à 50% dans le délai d'intervention des secours et une réduction de 1% à 10% du nombre de tués. (Gilbert Reilhac, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3748275 le mardi 28 avr 2015 à 13:22

    alors que tout le monde a un portable ! Mais quel interet ?? Ha oui! la collecte de donnees... je comprend mieux. "Il bénéficie du soutien de l'industrie automobile, qui y voit une opportunité pour développer de nouveaux services dans le cadre du "véhicule connecté" de demain. " ... bientôt la boite noire avec enregistrement des voix a bord... pour votre securite bien entendu !