UE: Sarkozy tente de rassurer Cameron

le
0
Une réforme du traité de Lisbonne mettrait le premier ministre anglais sous pression des eurosceptiques.

David Cameron, en sortant vendredi de son déjeuner avec Nicolas Sarkozy à l'Élysée, s'est engouffré sans un mot dans sa Jaguar. Un silence plutôt significatif: l'heure est encore aux délicates tractations qui précèdent un Conseil européen, jeudi prochain, décrit comme crucial pour l'avenir de l'Union européenne. Urgence oblige, le sauvetage de l'euro a occupé l'essentiel de l'entretien entre les dirigeants français et britannique. Initialement prévu, le sommet bilatéral où devaient être évoqués les autres thèmes de la coopération entre les deux pays a d'ailleurs été repoussé au printemps 2012.

Le Royaume-Uni, qui réalise 40% de son commerce avec la zone euro, s'inquiète du marasme économique continental. «Si l'euro s'effondre, on constatera un déclin très abrupt du PIB, de la croissance de tous les pays en Europe, y compris au Royaume-Uni», avait mis en garde le premier ministre britannique à la veille de sa visite à Paris. David Cameron ne peut donc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant