UE-Rome et Berlin réclament une harmonisation du droit d'asile

le
0
    BERLIN, 5 mars (Reuters) - Le ministre allemand de 
l'Intérieur et son homologue italien ont écrit à la Commission 
européenne pour réclamer l'adoption d'un système commun 
d'enregistrement des migrants et une harmonisation du droit 
d'asile, rapporte le Süddeutsche Zeitung.  
    Thomas de Maizière et Angelino Alfano plaident pour une 
"réforme ambitieuse" du traité de Dublin qui contraint les 
migrants à déposer leur demande d'asile dans le pays par lequel 
ils sont entrés dans l'Union européenne au moyen d'un 
"dispositif commun ajusté".  
    L'UE cherche à se doter d'un tel dispositif depuis 1999, 
mais des divergences persistent.  
    Dans leur lettre adressée à Frans Timmermans et Dimitris 
Avramopoulos, premier vice-président de la Commission et 
commissaire européen aux Affaires intérieures, les deux 
ministres prônent donc la mise en place avec l'aide de Frontex, 
l'agence européenne chargé des frontières, d'une procédure 
d'enregistrement assortie de contrôles de sécurité. 
    Ils demandent par ailleurs une augmentation des effectifs et 
des moyens du Bureau européen d'appui en matière d'asile (EASO) 
afin qu'il puisse réellement faire office d'"agence européenne 
de l'asile".  
    Angelino Alfano et Thomas de Maizière recommandent en outre 
que les migrants ayant besoin d'une protection soient identifiés 
dans les pays d'origine ou de transit -- ce que Bruxelles 
cherche à mettre en place avec la Turquie -- pour permettre la 
création d'un "système institutionnalisé de répartition au sein 
de l'UE".  
    Les frontières extérieures de l'Union doivent être 
sécurisées pour réduire durablement l'afflux et les réfugiés 
répartis équitablement sur la base de quotas annuels, 
ajoutent-ils.   
 
 (Michelle Martin, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant