UE-Les frais de "roaming" pourraient demeurer jusqu'en 2018

le
0

BRUXELLES, 27 janvier (Reuters) - Les opérateurs de téléphonie mobile européens pourraient être autorisés à maintenir au cours des trois prochaines années des frais d'itinérance ("roaming"), selon un document préparé par l'Union européenne. Cette proposition élaborée par la Lettonie, qui préside le Conseil européen, va à l'encontre d'un vote du Parlement européen, qui s'est prononcé à une écrasante majorité pour la suppression d'ici fin 2015 de ces frais acquittés par les abonnés lorsqu'ils utilisent leurs appareils à l'étranger. Ce document, dont Reuters a pris connaissance, propose que les opérateurs télécoms offrent à leurs abonnés une "franchise de roaming", qui leur permettra de naviguer sur internet et d'effectuer des appels au tarif local jusqu'à une certaine somme. Le montant de cette franchise n'est pas précisé. Au-delà de ce plafond, les opérateurs ne pourront toutefois pas imposer de frais supérieurs au prix de gros maximal, soit actuellement cinq centimes par minute ou méga-octets. Depuis juillet, les frais maximaux de roaming sont de 20 centimes par méga-octet. (Julia Fioretti; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Tangi Salaün)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant