UE-Le Parlement européen lève l'immunité d'un député FN

le
0
    STRASBOURG, 22 novembre (Reuters) - Le Parlement européen a 
levé mardi l'immunité parlementaire de Jean-François Jalkh, 
eurodéputé et vice-président du Front national, visé par deux 
plaintes pour provocation à la discrimination et à la haine 
raciale en tant que directeur des publications du parti 
d'extrême droite. 
    La première plainte concerne un "guide pratique de l'élu 
municipal Front national", publié en 2013 sur le site internet 
du Front national, qui invitait les futurs élus à privilégier 
les "Français" dans l'attribution des logements sociaux. 
    La seconde est relative à une vidéo diffusée en juin 2014 
sur le même site dans laquelle son ancien président, Jean-Marie 
Le Pen, s'en prenait à des artistes opposés au Front national, 
dont Patrick Bruel, Madonna et Yannick Noah, en lâchant : "On 
fera une fournée la prochaine fois". 
    Le Parlement européen a levé l'immunité parlementaire de 
Jean-Marie Le Pen dans cette même affaire le mois dernier pour 
permettre qu'il soit jugé. 
    Les eurodéputés ont estimé que les faits reprochés à 
Jean-François Jalkh dataient d'une époque où il n'était pas 
parlementaire et n'avaient aucun lien avec l'exercice de cette 
fonction. 
 
 (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant