UE : la Lituanie veut faire fructifier sa présidence

le
0
Le pays balte a pris lundi la présidence tournante de l'Union européenne. Il se remet d'une crise violente en 2009 et affiche un taux de croissance parmi les meilleurs du continent. Mais il a un besoin crucial d'investisseurs.

Lorsqu'un petit État membre exerce la présidence tournante semestrielle de l'Union européenne (UE), c'est l'occasion d'attirer l'attention sur ses dossiers prioritaires. La Lituanie, qui a pris, pour la première fois, la tête du Conseil européen lundi, ne dérogera pas à cette règle. Ce sera d'autant plus difficile pour elle que ce qui est un événement à l'échelle nationale est occulté, à l'échelle du continent, par l'accession de la Croatie à l'UE, dont elle est le vingt-huitième État membre.

«C'est l'opportunité pour notre pays de faire sa promotion, reconnaît sans détour Zygimantas Mauricas, économiste lituanien auprès de la banque scandinave Nordea. On a tendance à nous prendre pour le ­troisième des frères baltes, regrette-t-il...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant