UE-La France veut avancer vite sur les passeports syriens volés

le
1
    PARIS, 29 décembre (Reuters) - La France espère que ses 
propositions pour lutter contre les passeports syriens et 
irakiens volés, qui peuvent être utilisés par des djihadistes, 
seront examinées lors d'un conseil européen informel justice et 
affaires intérieures le 25 janvier, a-t-on déclaré mardi au 
ministère de l'Intérieur. 
    Dans une lettre consultée par Reuters adressée lundi à des 
responsables européens, le ministre de l'Intérieur, Bernard 
Cazeneuve, souligne que deux djihadistes qui se sont fait 
exploser à Saint-Denis le 13 novembre ont présenté des 
passeports syriens lors de leur entrée dans l'espace européen, 
le 3 octobre, en Grèce. 
    "Si nous ne nous montrons pas extrêmement vigilants quant 
aux conditions dans lesquelles s'exerce la sécurité de nos 
frontières extérieures, nos opinions publiques seront de moins 
en moins favorables à accorder un accueil serein des réfugiés", 
écrit-il. 
    Bernard Cazeneuve cite des informations venant de services 
de renseignements européens selon lesquelles des milliers de 
passeports vierges volés par l'Etat islamique en Syrie et en 
Irak "pourraient être utilisés par des terroristes camouflés en 
réfugiés pour rejoindre l'Europe". 
    Pour faire face à cette menace, il estime que des moyens 
humains et technologiques doivent être donnés aux "hot spots" 
par lesquels les migrants doivent entrer en Europe pour 
contrôler systématiquement les identités, en utilisant plusieurs 
bases de données. 
    Il plaide pour la constitution d'équipes spécialisées dans 
la détection de ces faux et "vrais faux" documents et pour 
obtenir de la Turquie, où un trafic de ces passeports aurait 
lieu, de prendre "toutes les mesures nécessaires".    
 
 (Emmanuel Jarry, édité par Jean-Baptiste Vey) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • brinon1 le mercredi 30 déc 2015 à 01:56

    IN FINE on retrouve toujours les mêmes....