UE-L'excédent commercial enfle en 2015, l'énergie moins chère

le
0
    BRUXELLES, 15 février (Reuters) - L'excédent commercial de 
l'Union européenne a presque quintuplé l'année dernière par 
rapport à 2014, en raison de la chute des prix à l'importation 
de l'énergie, montrent des données publiées lundi par Eurostat. 
    L'excédent commercial du bloc des 28 avec le reste du monde 
a atteint 64,2 milliards d'euros en 2015, contre 13,3 l'année 
précédente, avec des importations en hausse de 2% seulement pour 
une croissance de 5% des exportations, a fait savoir l'office 
statistique de l'UE. 
    La facture énergétique de l'UE a fondu à 243,5 milliards 
d'euros l'an dernier contre 335,8 milliards en 2014, reflétant 
la chute des prix du brut et du gaz. 
    Les importations en provenance de Russie, principal 
fournisseur d'énergie de l'UE, ont chuté de 25% par rapport à 
2014, tandis que les exportations à destination du pays ont 
encore davantage plongé, de 28%, notamment en raison des 
sanctions commerciales imposées à Moscou après l'annexion de la 
Crimée au printemps 2014. 
    Le déficit commercial avec la Norvège, autre fournisseur clé 
d'énergie, est passé pour sa part de 34,9 à 25,4 milliards 
d'euros. 
    L'UE a accru son excédent commercial avec son plus important 
partenaire, les Etats-Unis, à hauteur de 123,3 milliards d'euros 
en 2015, contre 104,5 l'année d'avant. Le déficit avec la Chine 
s'est quant à lui creusé, passant de 137,5 à 180 milliards. 
    L'Allemagne demeure le plus gros exportateur du bloc, son 
excédent commercial pesant à lui seul 251,9 milliards d'euros 
(contre 216,5 en 2014), dont 179,5 provenant du commerce avec 
des pays extérieurs à l'Union. 
    Le déficit commercial le plus important revient à la 
Grande-Bretagne, dont les échanges ont été déficitaires de 149 
milliards d'euros l'an dernier.      
    Tableau   
 
 (Jan Strupczewski; Julie Carriat pour le service français, 
édité par Véronique Tison) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant