UE: l'assourdissant silence de Hollande

le
8
DÉCRYPTAGE - François Hollande semble embarrasé par l'ouverture d'un débat sur l'union politique, notion qui dans l'optique allemande doit nécessairement soutendre une union budgétaire.

Le 23 mai, à l'issue de son premier tour de piste européen à Bruxelles, François Hollande pouvait afficher sa satisfaction: son «pacte de croissance» ainsi que la «perspective des eurobonds» avaient été avalisés par les Vingt-sept réunis en sommet informel. Jeudi, au contraitre, régnait un silence assez assourdissant après les dernières sorties d'Angela Merkel réclamant une union politique, quitte à mettre en place une Europe à deux vitesses, écornant ainsi un véritable tabou.

Privilégiant les solutions de court terme, le nouveau président de la République ne pouvait qu'être embarrasé par l'ouverture d'un débat sur l'union politique, notion qui dans l'optique allemande doit nécessairement soutendre une union budgétaire. A Bruxelles, François Hollande s'était efforcé de minimiser le désaccord franco-allemand sur son projet fétiche, les eurobonds. Pour Berlin, «les eurobonds ne peuvent être qu'un point d'aboutissement alors que nous considérons que ce d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le vendredi 8 juin 2012 à 08:19

    JPi - Ce n'est quand même pas aux Hollandais à mettre un peu de cohérence dans tout ça ?

  • M4189758 le vendredi 8 juin 2012 à 08:18

    JPi - François Hollande l'a toujours dit :" un pays qui s'endette c'est un pays qui s'appauvrit". 1.750 Mrds de dette et Mr Hollande commence par augmenter les dépenses de 35 Mrds annuellement. La France pour faire face à sa dette et à ses dépenses emprunte 180 milliards par an soit 493 millions par jour. Plus la nouvelle part du PS 493 + 95 = 588 millions par jour. Donc on s'appauvrit... à tout allure.

  • M4189758 le vendredi 8 juin 2012 à 08:17

    Pourquoi accuser les allemands de tous nos maux ? C'est bien nous qui empruntons à tour de semaines sur les marchés, 550 millions par jour, pour vivre à crédit. A crédit les 35h00 ! A crédit les services publiques ! A crédit notre système social ! A crédit nos retraites ! Et ce sont les autres les méchants s’ils refusent de payer avec des euro bonds pour nos incuries ? Actuellement ce seront nos enfants qui passeront à la caisse. Bonne continuation, les petits veaux. Payer, c'est pas maintenant.

  • M4189758 le vendredi 8 juin 2012 à 08:16

    JPi- Pour les français la croissance c'est garder les 35h00 semaine, la retraite à 60 ans et le cumul des retraite des polis tiques, l'augmentation annuelle de son endettement. Cette croissance serait soutenue par des emprunts payés par les autres états de l’UE : les euro bonds. La rigueur ce serait mettre ces choix en cause. Heureusement que nous avons Mme Merkel!

  • M4189758 le vendredi 8 juin 2012 à 08:13

    JPI- Le rêve du PS français vire au cauchemar. Pas d’inflation, pas euro bonds, pas de largesse. Pour réduire les dépenses d’un état surendetté rien que sagesse, pardon appelée en France : rigueur européenne. Avec une réduction des impôts pour permettre une relance, pardon appelée en France : croissance française. Sagesse des 39 h de travail. Sagesse du plafonnement des indemnités de chômage et des retraites. Sagesse du déplafonnement de l’age de la retraite. L’avenir : c’est maintenant !

  • M4189758 le vendredi 8 juin 2012 à 08:11

    JPi - D'après Flambi, il a tout compris, tout prévu. L'équilibre budgétaire à -3% sera en 2013. Même si la croissance diminue, encore. Même si le chômage augmente, encore. Même s'il augmente les impôts, encore. Avec Mr Sarkozy la France empruntait 180 Mrds par an. Avec Flambi qui flambe 180 + 35 = 215 Mrds par an. 589 millions par jours. Bonjour l'équilibriste !

  • M4189758 le vendredi 8 juin 2012 à 08:11

    JPi - C'est comique ! Comment vous expliquer ? Ce ne sont pas les traités, fussent-ils européens, qui font les dépenses françaises. Ce sont les polis tiques français. Comment réduire les déficits s’ils dépensent toujours plus ? Comment avoir des euros bonds quand la France met le départ à la retraite à 60 ans alors que les autres pays européens ont compris qu'avec nos moyens, notre vie 65 ans est le bon temps ?

  • M4189758 le vendredi 8 juin 2012 à 08:10

    JPi - ...une récession en zone euro alimentée par le lent processus de désendettement des Etats... Seule la France tourne le dos à ce processus et bloque ainsi tout espoir d'euro bonds ? Ne pourrait-on avoir une Europe à deux vitesses : les 'du club med' et les 'des buveurs de bière' ? Deux UEs donc deux monnaies : l’euro en bière et les jetons en vain ? En attendant : vive le club med!