UE : "L'agence Frontex a besoin d'avoir davantage de pouvoirs et de moyens"

le
0

L’afflux des migrants dans l’Union européenne et la fermeture des frontières par plusieurs pays ébranle l’espace Shengen. À l'heure où même l'Allemagne fait marche arrière sur le sujet, Fabrice Leggeri, Directeur exécutif de Frontex, l'agence européenne de surveillance des frontières, nous livre son analyse.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant