UE-Hill veut plus de concurrence dans les services financiers

le
0

LONDRES, 18 novembre (Reuters) - L'Union européenne doit ouvrir davantage à la concurrence le secteur des services financiers aux particuliers afin d'y faire baisser les prix et de prouver qu'appartenir à l'UE est une bonne chose pour les citoyens, a déclaré mardi Jonathan Hill, le nouveau commissaire - britannique - aux Services financiers. Dans un discours à Bruxelles, il a cité en exemple le secteur des télécommunications en rappelant que la libéralisation pilotée par l'UE avait eu pour effet une baisse des prix des communications mobiles internationales. Il a également évoqué le rôle des autorités communautaires dans le développement des compagnies aériennes à bas coûts ces dernières années. "Pouvons nous appliquer ces leçons dans le domaine des services financiers ? Et si oui, comment ? La concurrence donne le choix aux consommateurs", a-t-il ajouté. Il a expliqué qu'une ouverture accrue du marché des services financiers à la concurrence avait un intérêt politique au moment où les partis politiques eurosceptiques progressent dans de nombreux pays. "La légitimité de l'UE dépend de sa capacité à assurer continuellement des avantages tangibles aux citoyens. Les services financiers grand public et la politique de consommation sont, je le pense, un domaine dans lequel nous pouvons faire exactement cela", a dit Jonathan Hill. Il a cité en exemple le marché de l'assurance voyage et celui de l'assurance automobile pour montrer l'ampleur des disparités tarifaires au sein de l'UE. * Le discours de Jonathan Hill (en anglais): http://bit.ly/1u5KKwJ (Huw Jones, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant