UE, FMI et BCE nient être divisés face à la Grèce

le , mis à jour à 17:43
0

BRUXELLES, 6 mai (Reuters) - Les créanciers internationaux de la Grèce ont rejeté ensemble mercredi les accusations d'Athènes selon lesquelles leurs divergences rendent impossible la conclusion d'un accord sur l'octroi de nouvelles aides en échange de réformes. La Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI) ont déclaré dans un communiqué commun viser le même objectif, le retour de la Grèce à la stabilité financière et à la croissance. Ce communiqué apparaît comme une réplique à la déclaration, mardi, d'un responsable gouvermental grec selon lequel les discussions en cours souffrent des divisions entre l'UE et le FMI sur les concessions acceptables ou non face à Athènes. "Les institutions continuent de travailler en étroite collaboration à cet objectif. Les trois institutions travaillent dur à réaliser des progrès tangibles d'ici au 11 mai", dit le communiqué commun, en référence à la date de la réunion des ministres des Finances de la zone euro prévue lundi. (Jan Strupczewski, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux