UE-Enquête approfondie sur l'achat de Syngenta par ChemChina

le
0
 (Actualisé avec des précisions, contexte) 
    BRUXELLES, 28 octobre (Reuters) - La Commission européenne a 
ouvert vendredi une enquête approfondie sur le projet 
d'acquisition de la société phytopharmaceutique et de semences 
suisse Syngenta  SYNN.S  par le groupe chimique public chinois 
ChemChina pour près de 40 milliards d'euros.  
    La CE veut déterminer "si l'opération est susceptible de 
réduire la concurrence dans les secteurs des produits 
phytosanitaires et de la fourniture de certains intrants 
chimiques". 
    La Commission observe que Syngenta et ChemChina, par 
l'intermédiaire de sa filiale d'agrochimie Adama Agricultural 
Solutions  ADAM.N , possèdent chacun des portefeuilles de 
produits tels qu'herbicides, insecticides, fongicides et  
régulateurs de la croissance des plantes, qui se chevauchent 
partiellement.  
    "Si elle se concrétise, cette opération donnera lieu à une 
alliance entre une grande société phytopharmaceutique et un de 
ses principaux concurrents fabriquant des produits génériques", 
explique Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique 
de concurrence, dans un communiqué. 
    "C'est la raison pour laquelle nous devons soigneusement 
examiner si le projet de concentration est susceptible 
d'entraîner une hausse des prix ou une réduction du choix pour 
les griculteurs".  
    L'exécutif européen dispose d'un délai de 90 jours ouvrables 
jusqu'au 15 mars 2017 pour se prononcer sur cette opération et 
précise que l'ouverture d'une enquête approfondie ne préjuge pas 
de l'issue de la procédure. 
    Syngenta, leader mondial des pesticides, s'est efforcé mardi 
de rassurer les investisseurs en déclarant que son rachat 
devrait être finalisé au premier trimestre 2017.   
    ChemChina avait notamment proposé en septembre à la CE de 
céder pour une vingtaine de millions d'euros d'actifs d'Adama, a 
dit à Reuters une source basée à Pékin. 
    Le groupe chinois est prêt à d'autres arrangements pour 
avoir le feu vert de l'UE, a ajouté la source. 
 
 
 (Julia Fioretti, Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant