UE : Copenhague prône l'économie verte

le
0
Les Danois souhaitent accroître le poids des questions environnementales dans les différents débats politiques de l'UE, notamment pour l'agriculture, la pêche et les transports.

Alors que «l'Europe traverse la pire crise depuis 1945», selon la chancelière allemande Angela Merkel, c'est un petit pays connu pour sa méfiance envers toutes les décisions bruxelloises qui prend les commandes de l'Union pour six mois. Le Danemark n'appartient pas à la zone euro et a obtenu, en 1993, trois dérogations majeures (défense commune, coopération judiciaire et citoyenneté européenne).

Alors qu'il assume désormais la présidence pour la septième fois depuis son entrée dans la Communauté économique européenne, en 1973, le royaume enregistre un taux record d'opposants à la monnaie unique: selon un récent sondage, quelque 65 % des Danois se disent hostiles à l'euro. Mais depuis la victoire des sociaux-démocrates, en septembre dernier, «le Danemark a pris un virage européen», assure Nicolai Wammen, ministre des Affaires européennes. Il est le premier à détenir un portefeuille «permanent». Pour lui, le fait d'être en dehors de la zone euro n'est pas u...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant