UE-Cameron décidé à préserver la souveraineté nationale

le
1
    LONDRES, 18 janvier (Reuters) - David Cameron s'est dit 
méfiant lundi à l'égard de l'Union européenne et prêt à réformer 
à nouveau si nécessaire la législation britannique pour garantir 
la souveraineté du parlement national.  
    "Nous avons déjà affirmé la souveraineté du parlement en 
2010 (...) afin qu'aucun transfert de pouvoir ne puisse avoir 
lieu au profit de Bruxelles sans la tenue d'un référendum", a 
rappelé le Premier ministre sur l'antenne de la BBC.  
    "S'il est nécessaire de le faire à nouveau de façon plus 
détaillée pour démontrer plus clairement la souveraineté de 
notre parlement, nous le ferons (...)", a-t-il promis.  
    La Grande-Bretagne renégocie les termes de son adhésion à 
l'UE, avant un référendum sur la question promis avant la fin 
2017. Le chef du gouvernement se dit favorable au maintien au 
sein de l'Union, à condition d'obtenir les aménagements qu'il 
réclame. 
    "Je suis très méfiant à l'égard de Bruxelles, j'aime les 
institutions britanniques et je n'appartiendrais jamais à 
l'Union européenne si j'avais le sentiment que ce n'était pas 
bon pour les institutions et la démocratie britanniques", a-t-il 
ajouté lundi.  
            
 
 (Kylie MacLellan, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le lundi 18 jan 2016 à 13:25

    Qu'ils quittent l'Europe, ça nous fera de l'air.