UE-accord sur une liste commune des paradis fiscaux

le
0
    BRUXELLES, 22 avril (Reuters) - Les 28 pays de l'Union 
européenne (UE) ont convenu vendredi de dresser une liste 
commune de paradis fiscaux d'ici la fin de l'été à la suite de 
l'affaire des "Panama papers". 
    A l'heure actuelle, les Vingt-Huit ont des listes propres de 
"juridictions non coopératives" sur les questions fiscales et 
sont libres de décider individuellement d'imposer des mesures de 
rétorsion ou pas. 
    Le commissaire européen à la fiscalité Pierre Moscovici a 
dit à la presse, à l'issue d'une réunion des ministres des 
Finances de l'UE (Ecofin), que les pays européens avaient 
accepté à l'unanimité de dresser une "liste noire commune dans 
l'UE des paradis fiscaux d'ici la fin de l'été". 
    Pour autant, les négociations s'annoncent difficiles; on ne 
sait pas encore par exemple combien de pays figureront dans la 
liste. 
    En soi le projet n'est pas neuf mais il n'avait pu aboutir 
jusque là en raison d'intérêts nationaux divergents. 
    Les ministres ont également convenu d'échanger des 
informations fiscales touchant à la propriété des entreprises, 
une nouvelle initiative propre en théorie à améliorer la 
transparence et à freiner l'évasion fiscale. 
    Enfin, la Commission européenne (CE) présentera dans les 
mois qui viennent de nouvelles propositions visant à sévir 
envers les banques et les conseillers fiscaux qui aident leurs 
clients à dissimuler des fonds à l'étranger.     
     
 
 (Francesco Guarascio, Wilfrid Exbrayat pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant