UDI : Lagarde-Morin, un duel à fleurets mouchetés

le
0
Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin sont en finale pour la présidence de l'UDI.
Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin sont en finale pour la présidence de l'UDI.

Ce fut un débat feutré. Avant de s'affronter, mercredi matin sur LCP, pour un unique débat de deuxième tour, Jean-Christophe Lagarde (arrivé en tête au premier tour) et Hervé Morin s'étaient mis d'accord : pas de lutte fratricide en direct. Les candidats à la présidence de l'UDI ont donc montré qu'ils étaient capables de se respecter et de se parler sans s'écharper. "On n'est pas à l'UMP !" a d'ailleurs conclu Lagarde, fier de sa démonstration.

Pour preuve de leur entente cordiale : les deux ex-frères ennemis du Nouveau Centre avaient même décidé de se tutoyer, le tout en s'envoyant des mots... doux ! "Hervé a raison", a juré à plusieurs reprises Lagarde. Quant à Morin, il a joué la carte nostalgie : "Tu te souviens, Jean-Christophe..." Bref, toutes ces amabilités n'avaient qu'un seul but : passer sous silence les boules puantes que leurs équipes respectives se balancent en coulisses, notamment des accusations de clientélisme qui viseraient le député-maire de Drancy.

"L'UMP nous fait un bras d'honneur tous les matins" (Morin)

Sur le fond, les candidats à la succession de Jean-Louis Borloo sont quasiment d'accord sur tout. Seul point de divergence : la présidentielle. L'élu de Seine-Saint-Denis veut un candidat à tout prix ; quant au Normand, échaudé par son expérience de candidat éphémère en 2012, il préfère se donner le temps de la réflexion. Pour expliquer sa réserve, Morin a multiplié les métaphores enfantines :...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant