UBS réussit à stopper l'hémorragie de capitaux

le
0
Près de 250 milliards de francs suisses avaient quitté les coffres de la banque helvète depuis mars 2008. Au dernier trimestre, l'institution a récolté près d'un milliard de francs. Ses clients semblent rassurés.

L'hémorragie est enfin stoppée. Pour la première fois depuis deux ans et demi, la division gestion de fortune d'UBS, la première banque suisse, n'a pas perdu de capitaux ce trimestre. Mieux, l'établissement zurichois a attiré près d'un milliard de nouveaux francs suisses, sur un stock de 945 milliards.

Le mouvement est certes très modeste, si l'on compare cet afflux d'argent neuf aux 250 milliards de francs qui avaient quitté les coffres de la banque depuis mars 2008. UBS, la banque européenne la plus touchée par la crise du subprime, commençait alors à afficher des pertes. Pour ne rien arranger, son conflit juridique avec le fisc américain inquiétait ses clients.

La bonne nouvelle du dernier trimestre représente toutefois un pas essentiel pour Oswald Grübel, ancien de Credit Suisse, appelé à la direction générale d'UBS au c½ur de la crise, en février 2009. Le nouveau patron avait affiché son ambition : rétablir la réputation de la banque pour retrouver

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant