UBS inculpée en Belgique de blanchiment et fraude fiscale

le
0
 (Actualisé avec réaction d'UBS, précisions) 
    BRUXELLES, 26 février (Reuters) - La banque suisse UBS 
 UBSG.VX  a été inculpée en Belgique d'organisation criminelle, 
blanchiment, exercice illégal de la profession d'intermédiaire 
financier et fraude fiscale grave et organisée, a annoncé 
vendredi le parquet du procureur du Roi de Bruxelles. 
    "La banque suisse est soupçonnée d'avoir démarché des 
clients belges directement (sans passer par sa filiale belge) 
dans le but d'inciter ceux-ci à s'inscrire dans des 
constructions d'évasion fiscale", écrit le parquet dans un 
communiqué. 
    UBS a réagi dans un courriel: "UBS continuera de se défendre 
contre toutes les allégations infondées." 
    L'établissement suisse fait l'objet d'accusations similaires 
en France, où il est mis en examen, et les juges d'instruction 
français ont terminé leur enquête à son sujet, a-t-on appris 
lundi de source judiciaire.   
    Le parquet belge a dit avoir été en mesure de consolider ses 
accusations grâce à la coopération avec les autorités 
françaises.  
    "L'inculpation a été permise suite à l'excellente 
collaboration des autorités françaises dans le cadre d'une 
commission rogatoire récemment exécutée", écrit le parquet dans 
son communiqué. 
    En 2014, la police belge avait perquisitionné dans les 
locaux d'UBS en Belgique, au domicile d'un client et à celui du 
directeur général d'UBS Belgique, Marcel Brühwiler. Ce dernier 
avait été inculpé à l'époque. 
    La filiale belge d'UBS, qui employait 60 personnes dont 20 
banquiers privés, a depuis été cédée à la banque privée belge 
Puilaetco Dewaay.  
 
 (Robert-Jan Bartunek, Bertrand Boucey pour le service français, 
édité par Marc Joanny) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant