UBS France : la femme qui en savait trop

le
10
L'ouvrage de Stéphanie Gibaud.
L'ouvrage de Stéphanie Gibaud.

C'est une véritable descente aux enfers que Stéphanie Gibaud, responsable communication chez UBS France de 1999 à 2008, raconte dans La femme qui en savait vraiment trop, son ouvrage à paraître le 13 février prochain. Son job au sein de la banque suisse : organiser des événements haut de gamme pour "draguer" les prospects et bichonner les clients français. Sauf qu'un beau jour de juin 2008, sa supérieure entre dans son bureau et lui demande de détruire tous ses fichiers qui contiennent les noms des clients et des prospects de la banque, ainsi que les noms de leurs chargés d'affaires français et ou suisses correspondants. Soit "150 000 familles qui sont ou seront clients de la banque". En parallèle, on lui annonce qu'il y a au même moment une perquisition chez le directeur général. "Je ne comprends absolument pas ce qu'elle me demande !" assure l'ex-salariée au micro de Europe 1 ce jeudi... Qu'y avait-il de douteux dans ces fichiers ? C'est alors que ses collaborateurs lui expliquent le système des "carnets du lait", ces fameux fichiers qui n'apparaissaient pas dans la comptabilité officielle et permettent de transférer en toute discrétion des fonds en direction de la Confédération helvétique. L'histoire aurait pu s'arrêter là. Un peu de candeur, des malentendus sur les codes du métier... Sauf que s'ensuit pour Stéphanie Gibaud une véritable descente aux enfers. Elle est purement et simplement harcelée par ses supérieurs,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lechypre le vendredi 7 fév 2014 à 07:30

    La Suisse , royaume, paradis de la fraude, les banques volent en toute impunité les peuples. Plus le monde souffre et mieux la Suisse se porte... Un bel exemple , ou la délation est reine....ce paysdevrait être montre du doigt en permanence

  • j.sallio le jeudi 6 fév 2014 à 21:48

    ils sont de la même espèces, le frère de Monsieur Cahuzac chef d'une banque en France a permis l'évasion fiscale et les contacts de son frères lui ont permis d'accroitre son portefeuilles clients, et c'est bien pour cela que nos énarques sont contre la divulgation de leur patrimoine, et cette liste noir et une épine impossible à extraire. Ils ont eu 3 ans pour la dépoussiérer et retirer les noms génants

  • j.sallio le jeudi 6 fév 2014 à 21:39

    L'ex trésorier de campagne du président Jean-Jacques Augier, est actionnaire de deux sociétés offshore basées dans les îles Caïmans. Il a reconnu les faits et le président devait en être informé. Puis Jérôme Cahuzac ou le mensonge a été à son paroxysme affirmant devant l'Assemblée Nationale qu'il ne possédait pas de compte en Suisse.Ces hommes politiques ou proches de ceux-ci sont tous corrompus

  • paspil le jeudi 6 fév 2014 à 21:38

    ne denigrons pas les banquiers sont aussi honnetes que nos hommes politiques

  • j.sallio le jeudi 6 fév 2014 à 21:28

    Les épargnants, méfiez-vous d'un futur hold-up à la chypriote sur les comptes des épargnants pour pouvoir s'acquitter de l'ultimatum de 2015 par Bruxelles sur notre dette à 3%.Nous sommes ponctionnés en impôts à outrance alors l'action finale sera l'imposition sur les comptes bancaires des épargnants. Ce qui peut expliquer pourquoi nos énarques ministres et président de la rep ne disposent que d'une faible quantité d'argent disponible. Ils sont déjà certains de la finalité en 2015

  • j.sallio le jeudi 6 fév 2014 à 21:22

    Elle font des montages financiers pour se dérober de leurs engagements envers leurs clients pour mieux tirer avantages de l'argent prêté par les épargnants, et comme les objectifs ne sont jamais atteints ou presque jamais, le banquier en a eu usufruit durant la continuité du contrat d'assurance-vie.

  • j.sallio le jeudi 6 fév 2014 à 21:18

    le dernier gestionnaire de patrimoine à qui il faut faire confiance est votre banquier, car sa nature première est de vous voler, regardez la fumisterie qui s'est passé depuis 15 ans sur les assurances vie. Elles ont créées ces crises qui leurs ont permis de jouer avec l'argent de leurs clients et au final ne leurs ont rendu que quelques miettes. Part contre les frais de gestion et frais d'enregistrement ont eu été bien perçus par ces banques voleuses

  • j.sallio le jeudi 6 fév 2014 à 21:13

    Les banquiers sont devenus les voleurs de banques, à la différence que ce ne sont plus eux qui se font tondre, mais ils sont devenus des pro quand il s'agit de faire croire à leurs clients qu'ils vont leurs faire gagner de l'argent. Il faudrait instaurer une loi pénale sanctionnant lourdement les banquiers responsables d'agissements malhonnêtes aux seins des banques, et une interdiction d'exercer.

  • murashig le jeudi 6 fév 2014 à 20:46

    Encore une employee fusible ! comme Kerviel...et bien d autres... lorsque l on approche la grande banque il est effarant d entendre la maniere dont ils parlent de leurs clients. Nous ne sommes que des truffes ou des moutons a tondre... Alors entre les banques et le gouvernement qui ne sait plus que taxer ... pour vivre heureux cessons de travailler et allons a la peche !

  • imagine7 le jeudi 6 fév 2014 à 20:38

    Ces bien des banquiers !!