UBS fait de Francfort la base de sa gestion de fortune en Europe

le
4
UBS FAIT DE FRANCFORT LA BASE DE SA GESTION DE FORTUNE EN EUROPE
UBS FAIT DE FRANCFORT LA BASE DE SA GESTION DE FORTUNE EN EUROPE

ZURICH (Reuters) - La banque suisse UBS a annoncé jeudi avoir choisi Francfort pour regrouper la majeure partie de ses activités européennes de gestion de fortune, un revers pour la City cinq mois après le choix des électeurs britanniques de sortir de l'Union européenne.

Avec la création de cette nouvelle entité, UBS Europe SE, qui regroupe des filiales jusqu'à présent basées en Allemagne, en Italie, au Luxembourg, en Autriche, au Danemark, en Suède, aux Pays-Bas et en Espagne, UBS franchit une nouvelle étape dans la simplification de ses structures et l'optimisation de ses capitaux, une démarche engagée il y a trois ans environ.

La question de l'implantation du siège de cette nouvelle filiale était devenue emblématique des enjeux du "Brexit". Si Francfort était depuis longtemps considérée comme favorite, Londres faisait figure de concurrent sérieux au moins jusqu'au référendum du 23 juin remporté par les partisans du Brexit, et Luxembourg était également en lice.

UBS, numéro un mondial de la gestion de fortune, conservera des filiales dans différents pays d'Europe mais la création d'UBS Europe SE lui évitera d'avoir à allouer des capitaux propres à de multiples succursales nationales.

Le groupe n'a pas précisé l'impact financier de ce regroupement.

"UBS a franchi une étape importante dans la rationalisation de sa structure de gouvernance en vue d'accroître l'efficacité opérationnelle pour l'ensemble de ses opérations européennes", a simplement déclaré la banque dans un communiqué.

Au total, le groupe veut réduire ses coûts de 2,1 milliards de francs suisses (milliards d'euros) d'ici la fin 2017.

L'activité de banque privée au Royaume-Uni restera séparée du reste de la division en raison des incertitudes sur l'accès au marché unique européen après la sortie du pays de l'UE.

La France, où UBS est visée par une procédure judiciaire sur des soupçons de fraude fiscale, reste elle aussi en dehors du périmètre d'UBS Europe SE pour l'instant.

(Joshua Franklin; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmlhomme hier

    Bien sur que Frankfurt va devenir la place europenne ......Quel imbécile choisirait Paris ? En Allemagne tout est organisé pour travailler.....en France pour s'amuser et alimenter les fonctionnaires. Les Suisses sont les Japanais d'Europe, recherchant les profits de longs termes et la stabilité. Tout le contraire de la France

  • jlagran5 hier

    Ce n'est pas Paris, quelle surprise!!! Madame HIDALGO et le gouvernement nous mentent alors sur l'attractivité de Paris

  • fdha hier

    quelles z"élites"?les européens rigolent doucement quand on parle de la France en ces matières....

  • M1084720 hier

    Pas PARIS... quand donc nos "élites" vont-elles comprendre qu'il faut rendre la FRANCE attractive ?