UBS crée comme prévu une société holding

le
0

ZURICH, 29 septembre (Reuters) - UBS UBSN.VX a annoncé lundi une offre d'échange à parité pour créer une nouvelle holding, UBS Group AG, qui chapeautera ses activités et sera plus facile à gérer en cas de crise. La première banque suisse avait annoncé en mai l'abandon de sa structure actuelle, celle d'une maison mère avec des branches interconnectées, afin de se conformer à la nouvelle réglementation sur les banques d'importance systémique, dites "too big to fail" (TBTF). En échange, elle devrait bénéficier d'un abaissement des exigences en matière de fonds propres. En mai, le régulateur suisse Finma avait publié des règles provisoires obligeant UBS à détenir d'ici 2019 des fonds propres équivalant à 19,2% de ses actifs. Dans son prospectus de l'offre, UBS promet un dividende additionnel de 0,25 franc par action une fois que l'échange d'actions aura été effectué. Cette distribution interviendra vraisemblablement en 2015, ajoute le groupe. L'offre courra du 14 octobre au 11 novembre. "Comme annoncé précédemment, l'établissement d'une société holding est une mesure importante parmi une série d'adaptations prévues de la structure juridique d'UBS (...) en réponse aux nouvelles dispositions relatives aux banques dites 'too big to fail'", indique le groupe dans un communiqué. Le changement de structure juridique n'aura pas d'incidence sur la stratégie du groupe, ajoute UBS. En plus de la nouvelle holding de tête, la banque prévoit de créer une filiale suisse à la mi-2015 puis une société holding pour ses activités américaines d'ici la mi-2016. Ce changement de structure signifie que les activités d'UBS pourront être séparées plus facilement si l'une venait à connaître des problèmes, évitant ainsi une réédition du précédent de 2008 quand le contribuable suisse avait dû voler au secours de la banque après de lourdes pertes de plus de 50 milliards de dollars essuyées aux Etats-Unis. Le prospectus actualise également le montant des réserves, portées à 27,1 milliards de francs suisses au 31 août contre 26,3 milliards à fin juin. Les fonds propres revenant aux actionnaires ressortaient quant à eux à 50,8 milliards de francs à la même date contre 49,5 milliards. La banque précise par ailleurs que des discussions ont démarré avec certaines autorités en vue d'un possible règlement d'une enquête sur une manipulation présumée sur le marché des changes. Les discussions, qui ont porté sur une possible insuffisance des contrôles au sein de la banque, pourraient déboucher sur des pénalités financières, dit UBS dans son prospectus. Des discussions avec d'autres autorités impliquées dans les enquêtes sur le marché des changes pourraient débuter très prochainement, ajoute la banque. L'action UBS gagne 0,84% à 16,84 francs sur le marché suisse vers 11h45 après ces annonces. (Joshua Franklin, Véronique Tison et Marc Joanny pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant