UBP : Résultats annuels 2015

le
0

L’Union Bancaire Privée augmente ses avoirs sous gestion de 11,5% et limite l’impact du franc fort sur son résultat opérationnel

  • Les avoirs sous gestion de l’Union Bancaire Privée, UBP SA («UBP») ont progressé de 11,5% et s’élèvent désormais à CHF 110 milliards, grâce à l’afflux de capitaux de la clientèle institutionnelle et des clients acquis de Coutts EMEA (Europe, Middle East & Africa).
  • Le résultat opérationnel (hors coûts de restructuration et provisions) atteint CHF 152 millions (CHF 163 millions à fin 2014), en légère baisse dans un contexte rendu particulièrement difficile par l’environnement de taux d’intérêt négatifs et les effets de change défavorables.
  • Après prise en compte des frais exceptionnels liés à l’intégration de Coutts EMEA et de l’accord avec le Département américain de la justice dans le cadre du «Swiss Bank Program» (USD 188 millions), le bénéfice net est de CHF 25,2 millions.


Des résultats marqués par des facteurs exceptionnels

Les revenus de l’activité restent stables et atteignent CHF 750 millions, contre CHF 768 millions à la fin 2014, en dépit de conditions de marché particulièrement difficiles, avec notamment le retour de la volatilité, les taux d’intérêt négatifs et le franc fort. Les charges d’exploitation, quant à elles, n’augmentent que de 2,4%, dans un contexte où la Banque a dû faire face aux coûts de l’intégration de Coutts EMEA et à d’importants investissements nécessaires pour répondre aux nouvelles réglementations.

Au 31 décembre 2015, les avoirs sous gestion atteignent CHF 110 milliards. Cette hausse de 11,5% par rapport à l’exercice précédent s’explique par les apports nets de la clientèle institutionnelle ainsi que des clients acquis de Coutts EMEA. Le montant total des apports nets s’élève à CHF 15,7 milliards et compense la volatilité des marchés et les répercussions du franc fort, dont l’impact combiné est estimé à près de CHF 4 milliards.

«Notre résultat opérationnel traduit la résistance de nos activités de Private Banking et d’Asset Management dans un environnement pourtant difficile, grâce notamment à la maîtrise de nos coûts ainsi qu’à l’augmentation significative de nos avoirs sous gestion», explique Guy de Picciotto, CEO de l’UBP.


Des fonds propres solides

A la suite de l’acquisition de Coutts, l’UBP affiche un ratio Tier 1 de 24%, très largement supérieur au minimum exigé par Bâle III et la FINMA. L’UBP reste l’une des banques les mieux capitalisées et dispose de l’assise financière nécessaire au développement de ses activités de gestion d’actifs au service de clients privés et institutionnels.

 


Pour toute information complémentaire

Bernard Schuster – Responsable Group Communications: Tél. +41 58 819 24 70, E-mail bernard.schuster@ubp.ch


A propos de l’Union Bancaire Privée (UBP)

L’UBP figure parmi les plus grandes banques privées de Suisse et est l’une des banques les mieux capitalisées, avec un ratio Tier 1 de 24% au 31 décembre 2015. La Banque est spécialisée dans la gestion de fortune au service de clients privés et institutionnels. Basée à Genève et présente dans vingt-cinq implantations dans le monde, l’UBP emploie quelque 1’450 collaborateurs et dispose de CHF 110 milliards d’actifs sous gestion au 31 décembre 2015.
www.ubp.com 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant