UBP : Profiter de la croissance supérieure des pays émergents au travers des obligationsd?entreprises émergentes

le
0

Depuis la fin 2013, les marchés obligataires internationaux offrent des opportunités d'arbitrage exceptionnelles entre les obligations d'entreprises des pays développés et celles des pays émergents. Aujourd'hui, les émetteurs des marchés émergents - tels que notés par Standard & Poor's - affichent une notation de crédit plus stable en comparaison de leurs homologues européens et américains. Dans ces conditions, les investisseurs qui se réorientent des obligations d'entreprises de la zone euro notées BB vers celles des marchés émergents BBB peuvent non seulement réduire nettement leur risque de crédit, mais également profiter d'un écart de rendement de 98 points de base (début mai 2014).

Par ailleurs, les obligations d'entreprises des pays émergents ont enregistré de bonnes performances jusqu'à présent depuis le début de l'année, semblant ainsi épargnées par les agitations ambiantes, avec notamment la poursuite du conflit entre la Russie et l'Ukraine, les troubles politiques au Venezuela et une certaine nervosité sur les marchés actions. A l'heure actuelle, les obligations d'entreprises «investment-grade» et celles du segment «high yield» s'inscrivent en territoire positif, et le redressement de l'activité du marché primaire témoigne clairement d'une dynamique durable. Les spreads des obligations d'entreprises sur les marchés émergents se traitent toujours à des plus hauts historiques par rapport à ceux observés sur les marchés développés avec des notations et des maturités similaires, ce qui devrait attirer de nouveaux flux de capitaux en faveur de la dette des entreprises des pays émergents.

Les obligations d'entreprises des marchés émergents permettent aux investisseurs de profiter d'une exposition à la croissance supérieure des pays émergents avec un risque de crédit similaire à celui des obligations d'entreprises des marchés développés, tout en offrant un fort potentiel de diversification au sein d'un portefeuille en obligations des pays développés. En outre, elles se caractérisent par des rendements supérieurs et une meilleure compensation en termes de risque, en comparaison des obligations d'entreprises des marchés développés équivalentes, compte tenu de l'environnement de faibles taux qui prévaut actuellement.

L'UBP propose aujourd'hui différentes stratégies en obligations d'entreprises des marchés émergents: une stratégie globale traditionnelle, une stratégie centrée sur le segment «investment-grade», et une stratégie focalisée sur les durations courtes et le «high yield». Les deux dernières suivent une approche de sélection de titres «bottom-up» classique, l'objectif étant de générer le rendement le plus élevé pour un niveau de risque donné.

Depuis son lancement, le 1er décembre 2011, la stratégie en obligations d'entreprises «investment-grade» des marchés émergents de l'UBP a régulièrement surperformé son indice de référence (JPMorgan CEMBI Diversified), générant ainsi une performance annualisée de 7,67%, contre 7,14% pour l'indice. Au second semestre 2013 - au moment où les marchés émergents souffraient d'une montée de la volatilité et d'une forte pentification de la courbe des bons du Trésor américain -, cette stratégie a offert aux investisseurs une performance positive.

Avec environ USD 2,9 milliards d'actifs sous gestion à fin mars 2014 (soit une hausse de 48% par rapport à fin 2012), l'équipe Obligations des marchés émergents de l'UBP se compose de huit spécialistes de l'investissement et dispose de ressources dédiées à la recherche crédit, à la gestion des risques et au trading. Ces professionnels sont des gérants actifs qui couvrent l'ensemble des obligations des marchés émergents (obligations souveraines, dette des entreprises et obligations en devises locales).


Pour de plus amples informations, veuillez contacter:
Jérôme Koechlin, Responsbable Corporate Communications, Tél.: +41 58 819 26 40, e-mail: jko@ubp.ch



A propos de l'Union Bancaire Privée (UBP)
L'UBP figure parmi les plus grandes banques privées de Suisse et est l'une des banques les mieux capitalisées, avec un ratio Tier 1 de 29%. La Banque est spécialisée dans la gestion de fortune au service de clients privés et institutionnels. Basée à Genève et présente dans une vingtaine d'implantations dans le monde, l'UBP emploie quelque 1'350 collaborateurs et dispose de CHF 87,7 milliards (EUR 71,6 milliards) d'actifs sous gestion au 31 décembre 2013.
www.ubp.com


Les informations et les opinions figurant dans le présent document ont été élaborées par l'Union Bancaire Privée, UBP SA (ci-après «l'UBP»).
Les informations contenues dans le présent document ont été obtenues auprès de différentes sources et l'UBP les considère comme fiables. Toutefois, l'UBP ne garantit ni l'exactitude, ni l'exhaustivité desdites informations. Les opinions, estimations et projections mentionnées dans le présent document reflètent l'avis de l'auteur à la date du présent document et peuvent être modifiées sans préavis. L'UBP n'est nullement obligée de mettre à jour, de modifier ou de corriger le présent document.
Le présent document est fourni uniquement à titre d'information. Il ne constitue en aucun cas une offre ou une sollicitation en vue de l'achat ou de la vente d'instruments financiers ou de la participation à une stratégie de placement particulière dans une quelconque juridiction. Les instruments financiers mentionnés dans le présent document peuvent ne pas être adaptés à tous les investisseurs, et les présentes informations ne doivent pas être considérées par les destinataires comme un substitut à l'exercice de leur propre jugement. Les investisseurs doivent prendre leurs propres décisions d'investissement, avec l'aide de leurs conseillers indépendants (dans la mesure où ils le jugent nécessaire), en tenant compte de leur situation financière spécifique et de leurs objectifs de placement. Les investisseurs doivent avoir conscience que les taux de change peuvent avoir un effet négatif sur le prix ou la valeur ou encore le revenu issu d'un investissement libellé dans une monnaie étrangère. Par ailleurs, les performances passées ne constituent pas nécessairement une indication des performances futures.
L'UBP peut agir en tant que teneur de marché pour les titres mentionnés dans le présent document ou les produits dérivés desdits titres, ou peut, en qualité de mandant ou d'agent, acheter ou vendre lesdits titres ou produits dérivés. L'UBP peut avoir un intérêt financier dans les sociétés mentionnées dans le présent document, y compris une position acheteuse («long») ou vendeuse («short») dans leurs titres, et/ou des options, des contrats à terme («futures») ou d'autres instruments dérivés y afférents.

 

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant