Ubisoft: le titre à la peine après des prévisions décevantes

le
0

(CercleFinance.com) - Séance difficile pour Ubisoft, dont le titre, bon dernier du SBF 120, décroche de 4,1% à la mi-séance (il a perdu un temps plus de 6%) à 46,7 euros. Les investisseurs sanctionnent des prévisions décevantes, au lendemain de la publication de comptes annuels en ligne.

Ceux-ci ont été marqués par une progression de 41% du bénéfice opérationnel courant à 238 millions d'euros, un peu au-dessus du consensus et dans la fourchette prévisionnelle du management entre 230 et 250 millions. Le chiffre d'affaires s'est pour sa part établi à 1,46 milliard d'euros, lui aussi dans la fourchette de la direction entre 1,455 et 1,495 milliard, mais légèrement inférieur à l'estimation moyenne de 1,477 milliard d'euros des analystes.

Rien de bien alarmant et ce sont donc surtout les projections qui sont mal accueillies par le marché. Prophétisant un environnement très concurrentiel pour l'exercice 2017/2018, l'éditeur de jeux vidéo s'attend à une hausse de 16% du chiffre d'affaires à 1,7 milliard d'euros et à une augmentation de 14% du bénéfice opérationnel courant à 270 millions, en dessous là aussi de la prévision de 291 millions d'euros du consensus.

Surtout, l'objectif de chiffre d'affaires 2018/2019 a été ramené à 2,1 milliards d'euros, contre 2,2 milliards prévus précédemment. Un réajustement qui déplaît et que ne compense pas le maintien de l'objectif de bénéfice opérationnel courant à 440 millions d'euros, contre 347 millions escomptés par le marché et un consensus de 393 millions.

'Cette publication ne permet toujours pas de valider la feuille de route des dirigeants et nous incite à maintenir des prévisions moins ambitieuses, inchangées en moyenne sur les 2 prochaines années au niveau des résultats nets (-10% sur 2017 et +10% sur 2018)', a indiqué Oddo dans une note ce matin.

L'intermédiaire a certes relevé son objectif de cours de 40 à 50 euros 'afin d'intégrer la hausse sensible des comparables boursiers (Electronic Arts, Activision et Take-Two) ainsi que le fort développement de l'investissement récurrent des joueurs (meilleure visibilité sur la génération de profits)', mais son rating 'achat' est en premier lieu motivé par la perspective d'une OPA de Vivendi à moyen terme.

A noter enfin que le titre affiche cependant toujours une hausse de près de 38% depuis le 1er janvier.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant