Ubisoft : le 20 novembre, on saura à quoi joue Vivendi

le
3
Le stand Ubisoft sur le salon E3 2017, à Los Angeles. (© F. J. Brown / AFP)
Le stand Ubisoft sur le salon E3 2017, à Los Angeles. (© F. J. Brown / AFP)

«Vivendi regrette qu'au mépris de toute logique de gouvernance, il n'ait pas été invité à être représenté au conseil d'administration d'Ubisoft, alors qu'il en est le premier actionnaire avec 26,6% du capital».

C'est la raison avancée par le conglomérat contrôlé par Vincent Bolloré pour justifier sa décision de s'abstenir lors du vote de chacune des résolutions proposées à l'assemblée générale du troisième éditeur mondial de jeux vidéo le 22 septembre.

Cette politique n'a pas empêché l'entrée de deux nouvelles administratrices indépendantes au conseil d'administration, ni l'approbation de la rémunération du PDG Yves Guillemot.

Mais la maison-mère de Canal+ a néanmoins fait barrage, comme l'an passé, à la résolution 31, relevant de l'assemblée générale extraordinaire et requérant donc la majorité des deux tiers des suffrages.

Le texte prévoyait d'attribuer jusqu'à 1% du capital d'Ubisoft sous forme d'actions gratuites aux salariés les plus méritants, ainsi qu'aux membres du comité exécutif.

Droits de vote double

Les intentions de Vivendi vis-à-vis d'Ubisoft restent obscures. La tentative d'approche amicale a fait long feu, alors que les relations entre la famille Guillemot, fondatrice de l'éditeur de jeux vidéo, et Vincent Bolloré sont glaciales.

Le scénario de l'OPA hostile,

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • AGENT-47 il y a 5 mois

    poi"v"reaux : son talent ? 1 litre de Ricard sans eau ! Les cimetières sont remplis de gens indispensables... (^.^)

  • poireaux il y a 5 mois

    Acheter la pépite...

  • poireaux il y a 5 mois

    Quelle fuite des talents ? Je vois pas en quoi les talents s enfuiraient et si tel etait le cas ... Les cimetières sont remplis de gens indispensables...