Ubisoft : la famille Guillemot rachète 3,5% du capital pour contrer Vivendi

le
0
Le deuxième volet de la saga Watch Dogs sera commercialisé le 15 novembre prochain. (© Ubisoft)
Le deuxième volet de la saga Watch Dogs sera commercialisé le 15 novembre prochain. (© Ubisoft)

Bolloré versus Guillemot, la «guerre de Bretagne» connait un nouveau rebondissement ! La fratrie Guillemot, fondatrice du troisième éditeur mondial de jeux vidéo, fourbit ses armes face à la montée au capital non sollicitée de Vivendi en décidant à son tour de se renforcer au tour de table.

Dans les faits, la fratrie bretonne, par l’intermédiaire de sa société d’investissement Guillemot Brothers SE, a conclu avec une banque dont l’identité est restée secrète, un contrat portant sur l’achat d’un nombre maximal de 4 millions d’actions Ubisoft (4.000.008 exactement), représentant une valeur proche de 150 millions d'euros et environ 3,5% du capital.

Une banque en soutien

Selon les termes du contrat, la banque financera l’achat des titres de l’éditeur, et leur couverture, pour une durée de deux ans. Guillemot Brothers consentira une promesse de vente à la banque sur les actions objet du financement et la banque consentira en retour une promesse d’achat sur ces mêmes actions. Les actions faisant l’objet du financement seront, par ailleurs, nanties au profit de la banque, qui pourra les emprunter auprès de Guillemot Brothers selon certaines conditions prévues par le contrat.

Par cette opération, les fondateurs démontrent une nouvelle fois leur confiance dans les capacités de développement de la société et espèrent toujours rallier à leur cause la majorité des actionnaires. La menace

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant