Ubisoft cherche des alliés pour contrer Vivendi

le
1
The Division pourrait devenir le jeu le plus vendu d'Ubisoft. (© Ubisoft)
The Division pourrait devenir le jeu le plus vendu d'Ubisoft. (© Ubisoft)

L’action de l’éditeur de jeux vidéo accélère de 3% ce 26 mai, signant l’une des plus fortes hausses de l’indice SBF 120. La valeur est portée par les révélations de l’agence de presse américaine Bloomberg selon lesquelles Ubisoft serait à la recherche d’un partenaire, financier ou industriel, susceptible de jouer les chevaliers blancs face à l’offensive de Vivendi.

La famille Guillemot est fermement décidée à préserver l’indépendance de l’éditeur qu’elle a fondé en 1986 et qui a donné naissance à des licences majeurs telles Rayman, Lapins Crétins, Assassin’s Creed ou, plus récemment, Watch Dogs et The Division.

Entré au tour de table sans y être invité en octobre dernier, le conglomérat contrôlé par Vincent Bolloré possède désormais 17,73% du capital et 15,66% des droits de vote de l’éditeur alors que le clan Guillemot regroupe 8,71% des actions et 15,71% des droits.

Dans son désir de devenir un groupe de médias diversifié et d’envergure mondiale, Vivendi compte clairement constituer un pôle dédié aux jeux vidéo. Son OPA à 8 euros par action sur Gameloft, l’autre éditeur coté en Bourse de la famille Guillemot, se termine demain, vendredi 27 mai, et a toute les chances d’aboutir. Sa seconde proie est donc Ubisoft.

La bataille qui s’annonce entre les deux parties pourrait durer jusqu’à l’assemblée générale d’Ubisoft, programmée pour le mois de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmlhomme il y a 6 mois

    Je crains que le jeu ne soit perdu d'avance