UberPOP : les chauffeurs de taxi marseillais font régner leur loi

le
1
Les chauffeurs de taxi marseillais ont décidé de s'attaquer directement à leurs confrères d'UberPOP en dégonflant leurs pneus.
Les chauffeurs de taxi marseillais ont décidé de s'attaquer directement à leurs confrères d'UberPOP en dégonflant leurs pneus.

À Marseille, les conducteurs de taxi font régner la loi. Lundi 8 juin, lors du lancement de UberPOP dans la cité phocéenne, ils n'ont pas hésité à tendre un traquenard à un chauffeur de la start-up californienne. Cette dernière venait tout juste d'étendre à Marseille, à Strasbourg et  à Nantes son application qui permet aux particuliers munis d'une voiture de proposer leurs services à d'autres particuliers. Si à Strasbourg et à Nantes, les taxis ont fait part de leur mécontentement par l'organisation d'opérations escargot, à Marseille, ils ont privilégié la méthode forte.

« Ne le frappez surtout pas ! Les gars, personne ne le touche », prévient l'un des chauffeurs de taxi à destination de ses camarades. Coincée dans une petite rue, la victime n'a pas eu d'autre choix que de se laisser faire. Pneus dégonflés, oeufs jetés sur la carrosserie et menaces en tout genre, les chauffeurs de taxi ont tout fait pour l'inciter à renoncer à sa nouvelle activité. Pour couronner le tout, ils se sont filmés et ont partagé la vidéo sur les réseaux sociaux, créant au passage de nombreuses réactions indignées.

UberPOP, est-ce illégal ?

Cerise sur le gâteau, à la fin de leur action coup de poing, les chauffeurs agresseurs n'ont pas hésité à appeler la police : le conducteur de UberPOP a été placé en garde à vue et sa voiture envoyée à la fourrière... Une double peine assez incompréhensible, mais qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le mercredi 10 juin 2015 à 16:39

    Les taxis sont cuits et ils le savent. Ce ne sont que des réactions désespérées de gens protégés par la réglementation qui savent qu'elle finira par sauter. C'est sur que la vapeur a supprimé les voiles et les gabiers qui montaient dedans. Et demain, les voitures seront autonomes.