Uber lève $3,5 mds auprès du fonds souverain saoudien

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    SAN FRANCISCO, 2 juin (Reuters) - Uber  UBER.UL  a levé 3,5 
milliards de dollars (3,13 milliards d'euros) auprès du fonds 
souverain d'Arabie saoudite, a annoncé mercredi le spécialiste 
des véhicules de transport avec chauffeur, qui s'efforce de 
développer ses activités au Moyen-Orient. 
    Cet investissement s'inscrit dans le cadre du dernier tour 
de table organisé par Uber, qui se dit ainsi valorisé 62,5 
milliards de dollars, ce qui en fait, selon elle, l'entreprise 
la mieux valorisée au monde parmi toutes les sociétés soutenues 
par des fonds de capital-investissement. 
    L'un des gérants du fonds saoudien, Yasir al Rumayyan, 
siégera au conseil d'administration d'Uber. 
    Uber a précisé que l'investissement saoudien portait le 
bilan total de la société, trésorerie et dette comprises, à plus 
de 11 milliards de dollars. 
    Cet investissement s'inscrit contre la tendance à la 
contraction des sources de financement des nouvelles sociétés de 
haute technologie, soupçonnées d'être excessivement valorisées. 
Il prouve que les entreprises les plus en vue comme Uber, et 
Snapchat, qui a annoncé la semaine dernière avoir levé 1,81 
milliard de dollars, peuvent encore faire appel aux 
investisseurs.  
    Uber s'est engagé à investir 250 millions de dollars au 
Moyen-Orient et en Afrique du Nord, où il a connu une croissance 
spectaculaire, avec une présence dans neuf pays et 15 villes. 
Mais comme en Chine ou en Inde, la société est en concurrence 
avec des start-up locales de location de voitures avec 
chauffeurs comme Careem, présente dans 20 villes de la région. 
    Au premier trimestre de l'année, Uber revendique 395.000 
abonnés actifs au Moyen-Orient, soit cinq fois plus qu'au 
premier trimestre de 2015, et 19.000 chauffeurs, soit quatre 
fois plus qu'à la même période de 2015. 
    Uber a l'intention d'utiliser une partie des fonds saoudiens 
sur ses marchés à forte croissance, dont la Chine, où la société 
est confrontée à la vive concurrence du leader Didi Chuxing sur 
ce marché, soutenue par Alibaba  BABA.N  et Tencent  0700.HK . 
    "Nous continuons toutefois de nous concentrer avant tout sur 
la croissance de nos activités dans le monde, particulièrement 
ses les marchés en développement comme la Chine", a dit Allen 
Penn, responsable des activités d'Uber en Asie, à une conférence 
à Hong Kong. 
    Uber et Didi Chuxing ont tous deux massivement investi pour 
proposer les tarifs les plus attractifs et gagner des parts de 
marché, faisant que la Chine a le potentiel pour devenir le plus 
grand marché mondial du transport via internet. 
 
 (Heather Somerville, avec Elzio Barreto à Hong Kong, Bertrand 
Boucey et Juliette Rouillon pour le service français, édité par 
Benoît Van Overstraeten) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant