Uber et Lyft déchaînent les passions à Austin

le
2
Des panneaux de campagne pour le référendum du 7 mai à Austin au Texas, le 6 mai 2016.
Des panneaux de campagne pour le référendum du 7 mai à Austin au Texas, le 6 mai 2016.

L’activité des deux compagnies de VTC dans la ville texane est suspendue à un référendum local, organisé samedi 7 mai.

Les compagnies de transport avec chauffeur Uber et Lyft sont de nouveau au centre d’une bagarre politique dans une ville américaine. Cette fois à Austin, la capitale du Texas. Samedi 7 mai, les électeurs de cette ville de 915 000 habitants doivent se prononcer sur les conditions de recrutement des conducteurs et la signalisation de leurs véhicules. Un référendum qui se résume à la question : pour ou contre les empreintes digitales pour les chauffeurs de VTC.

Les deux compagnies, qui opèrent légalement dans la ville depuis 2004, contestent une ordonnance prise par le conseil municipal le 17 décembre 2015 à une majorité de neuf voix contre deux. Celle-ci impose aux chauffeurs de se soumettre aux contrôles d’empreintes digitales pratiqués par le FBI, au même titre que les employés des compagnies de taxis, pour éviter les fraudes à l’identité. Elle exige aussi que les véhicules soient identifiés par des emblèmes distinctifs.

Uber et Lyft estiment ces restrictions non justifiées, du fait qu’elles ont leurs propres méthodes de contrôle des chauffeurs. A la suite d’une pétition, ayant recueilli plus de 20.000 signatures, elles ont obtenu qu’une nouvelle ordonnance soit soumise aux électeurs. Le texte (dit « proposition 1 ») prend le contre-pied exact de la décision de la municipalité : il affirme que la ville d’Austin ne peut pas imposer d’enregistrement des empreintes digitales ou d’emblèmes sur les voitures.

Campagne à 8 millions de dollars La campagne a été virulente. Uber e...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dupon666 il y a 11 mois

    pas besoin de puce pour suivre les gens...ils le font volontairement dejà avec leur telephone

  • jmlhomme il y a 11 mois

    Voilà une forme de démocratie à soutenir. Les forces de police vous obligeront demain à ce tout le monde pour une puce identifiante radio -activée ( Transpondeur ) . Vous serez ainsi suivi à la trace et partout. Big Brother va de pair avec Big Data.