Uber, Airbnb... à quelle sauce va être assaisonnée l'économie collaborative ?

le
4
Uber, Airbnb... à quelle sauce va être assaisonnée l'économie collaborative ?
Uber, Airbnb... à quelle sauce va être assaisonnée l'économie collaborative ?

Comment développer « l'économie collaborative » sans pour autant en faire une « zone de non-droit » ? Le député PS de l'Ardèche a tenté de tenir ce délicat équilibre dans un rapport remis lundi soir à Manuel Valls. En quelques années, les plateformes d'« économie collaborative » sont devenues incontournables dans la vie des Français : qui n'a jamais pensé à louer son appartement sur Airbnb, revendre un meuble sur Le Bon Coin, réserver un Uber, voyager en covoiturage avec BlaBlaCar ou commander ses légumes à la Ruche qui dit oui ?

De nouvelles pratiques qui posent de multiples questions recensées dans le rapport. « Dans quelles conditions mes revenus sont-ils imposables ? À partir de quel moment suis-je considéré comme un professionnel ? Quelles sont les démarches à suivre pour me mettre en règle vis-à-vis des obligations de la profession ? »

« Il faut dépassionner ces débats, parce que la transformation numérique s'impose à nous, sans renoncer aux exigences que l'on peut avoir face à la promesse d'une société plus humaine », écrit d'emblée Pascal Terrasse. Plutôt libéral et réformiste, ce député de l'aile droite du PS a bien pris soin de ne pas essayer d'arrêter la vague qui déferle sur notre économie. Mais veut responsabiliser les plateformes.

Particulier ou professionnel ?

Pascal Terrasse propose que...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku il y a 10 mois

    NORMAL ... Un système au black ne peut pas fonctionner à grande échelle ... qui paiera vos retraites , vos allocations familiales , votre chômage et vos soins médicaux ? QUI si plus personne ne paie d’impôt ?

  • harmann il y a 10 mois

    tout ce qui marche doit etre tué c'est pas possible d'avoir des branque pareil! impot impot impot et apres on se demande pourquoi on est dernier. Tu dois passer à la caisse avant meme d'entreprendre. A quand une redevance sur l'air respiré?

  • zecasino il y a 10 mois

    Il faudrait les tuer fiscalement en leur faisant croire que c'est pour le bien du peuple, une équité, une morale juste et qui sert à la collectivité.

  • d.e.s.t. il y a 10 mois

    Un rapport grotesque téléguidé par le PS: l'objectif premier est de fiscaliser ce qui ne l'est pas encore , ce qui confirme le manque absolu d'imagination, voire tout siplement d'intelligence , du pouvoir!